Indymedia Grenoble

Rassemblement contre la fermeture des centres d’hébergement

écrit le 31/03/2014, actualisé le 30/03/2014

Comme chaque année, le dispositif d’hébergement hivernal pour personnes sans abri va fermer fin mars. En Isère, de l’aveu même du préfet qui en est responsable, environ 360 places devraient ainsi être supprimées. Depuis quelque temps déjà, les associations en charge de l’hébergement hivernal font pression sur les personnes qu’elles accueillent pour qu’elles quittent leurs hébergements, alors que la majorité ne se voit offrir aucune solution et n’a donc nulle part où aller. Des personnes ont déjà été remises à la rue à coups de chantage, de menaces et d’autres procédés peu reluisants. Les premières victimes en sont les migrant-e-s et les personnes sans papiers, en raison de leur situation précaire et du fait qu’elles n’ont souvent pas accès à de nombreux droits, dont le travail et le logement social.

JPEG - 31 ko

Un premier rassemblement a eu lieu le 27 mars, et une délégation composée de personnes hébergées et de militant-e-s a été reçue en préfecture, sans effet (lire le compte-rendu).

Dès le 31 mars, deux centres d’hébergement doivent fermer, jetant à la rue environ 110 personnes.

La Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants (CISEM) appelle donc à un nouveau rassemblement

lundi 31 mars à 17 heures place de Verdun

.

Les jardins d’utopie en procès

écrit le 22/01/2014, actualisé le 16/02/2014

Depuis le mouvement contre le CPE en 2006, un espace reste occupé sur le campus par... un jardin potager. A l’origine de celui-ci, une idée folle : celle de l’autonomie alimentaire, d’une agriculture vivrière sans pesticides ni engrais chimiques. Depuis, les jardins ont été maintes fois menacés de destruction et sauvés par la lutte collective.

En 2008, un campement déterminé protège les cultures, empêchant leur destruction. Motif du projet de tout ratiboiser : les germes de "l’opération Campus". Grenoble, devenue une fac à vocation internationale, ne peut alors plus tolérer le moindre épi de travers pour cause de visites ministérielles probables. Les jardins d’utopie n’entrent pas dans les projets des directions universitaires.

En novembre 2011, l’une des parcelles est rasée, dammée au Bulldozer, et fraîchement semée de gazon neuf. Explication officielle :« un jardin en hiver, ça faisait vraiment dégueulasse ! » C’est sans compter sur la culture de résistance qui anime les jardinier-e-s et sympathisant-e-s de cet îlot agricole : on y replantera de plus belle, fruitiers, céréales, tubercules, et les futures récoltes donneront lieu à un festival : « récolte ton campus ! ».

Fin 2013, rebelote : le PRES (pôle de recherche et d’enseignement supérieur) voudrait imposer en lieu et place du potager une « esplanade de la convivialité verte ». Les jardins ont reçu la visite d’huissiers et de la police dressant un procès verbal aussi hilarant que déconcertant : « constatons la présence de légumes poussant en pleine terre (...) ayant provoqué la disparition de la pelouse en gazon »... Pourtant, ni la vie ni les projets ne s’arrêtent pour les Jardins d’Utopie : une cabane à outils a été construite, une serre en bambou abrite courgettes et tomates, le lieu acceuille occasionnellement l’AMAR (un groupe de récup et de redistribution de nourriture), des limaces se saoulent à la bière... Sur un campus où l’agitation sociale va et vient au gré des époques, il arrive aussi que les jardins assurent une continuité militante et endossent un rôle de mémoire des luttes. C’est aussi cela que les dirigeants de l’Université veulent briser.

Les jardins d’utopie sont passés en procès au tribunal administratif de grenoble, le vendredi 24 janvier. A cette occasion, le collectif des jardiniers utopistes a appelé à un rassemblement à 14h00 place de Verdun. Lire ici le compte-rendu du procès.

Vous pouvez également signer une pétition de soutien

Les Fontainois-es sous le regard froid des caméras

écrit le 25/11/2013, actualisé le 29/12/2013

Article publié le samedi 23 novembre sur le site, "transformé" en édito par les bons soins de l’équipe de modération. Merci Jean-Paul. L’original ici.

En 2010 était lancée à Grenoble une campagne contre l’installation de caméras de vidéosurveillance.

Celle-ci s’étendit à Fontaine quand, en 2011, la mairie communiste déclara qu’elle allait emboîter le pas à Grenoble.

Des habitant.e.s de Fontaine firent entendre leur opposition en distribuant des milliers de tracts, en mettant un peu de piment dans le carnaval (dont le thème était... « Rêv’olution ») et en organisant une réunion publique à la MJC Nelson Mandela ainsi qu’un rassemblement devant la mairie. Les élus s’empêtrèrent alors dans leurs contradictions et l’installation des caméras ne fût que repoussée.

Les caméras sont bel et bien ressorties du chapeau ce printemps 2013. En effet, profitant des travaux « d’embellissement » et de « requalification de l’espace public » du « coeur de ville », la municipalité a fait installer pas moins de 9 caméras globes (4 place Maisonnat et 5 aux Fontainades ce qui, ajouté aux caméras de la TAG déjà présentes aux arrêts de tram, porte à une quinzaine le nombre de caméras sur ces deux places distantes de moins de 500 mètres).

Lire la suite.

Nous vous rappelons aussi l’existence du site http://grenoble.sous-surveillance.net, qui fait partie du projet sous-surveillance, un ensemble de sites participatifs dont le but est de réportorier les caméras de vidéo-surveillance implantées dans diverses villes de France tout en développant un discours critique de la suveillance en général.

Rassemblement pour l’hébergement et le logement

écrit le 11/11/2013, actualisé le 14/11/2013

Vendredi 15 novembre à partir de 12h, la CISEM (coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants) organise un

rassemblement devant le Conseil général de l’Isère puis la Préfecture

pour protester une fois de plus contre la politique d’hébergement menée par les pouvoirs publics, qui vise avant tout les personnes migrantes. Lire à ce sujet le communiqué de la coordination "Chasse aux migrants : Valls à pas de Guéant !" paru en octobre.

Rappelons qu’en juillet déjà, des personnes vivant dans des centres d’hébergement de l’agglomération grenobloise que la Préfecture menaçait de remettre à la rue avaient organisé une marche contre les expulsions. Et que pendant ce temps, un squat de demandeurs d’asile situé au Village olympique est toujours menacé d’expulsion. Partout en France, une même politique est menée à l’égard des sans-toit, des mal logé-e-s, des sans-droits : stigmatisation et répression. Lire à ce sujet les textes "Nous, les sans-papiers, accusons", et "Expulsé-e-s, sans-toit, mal-logé-e-s - tous et toutes solidaires dans la galère !"

Campus : un petit air de révolte dans l’humidité automnale

écrit le 23/10/2013, actualisé le 23/10/2013

Un an et demi. C’est le temps qu’il aura fallu au mouvement social pour reprendre vie après le retour au pouvoir de la "droite complexée".

Cependant les luttes ne s’arrêtent pas, leurs racines sont trop profondes. Elles s’abreuvent de rivières souterraines rouges, noires et multicolores qui ne ressurgissent pas forcément là où on les attend.

La solidarité envers les Roms, les migrants et autres précaires ne tari pas face à la xénophobie ambiante et à la prétendue "crise", qui ne touche que les pauvres. Voir les communiqués sur la politique anti-étrangers de Valls et les expulsions de squats à Grenoble : ici, ici et . La grogne se fait aussi sentir dans la rue quand Hollande et sa clique attaquent les retraites : lire ici l’appel à la manif du 15 octobre.

Mais c’est sur le campus que l’activité est la plus intense. Plusieurs articles critiquent les directions des universités, qui, sous l’impulsion de Geneviève Fioraso, cherchent à faire de la fac un haut lieu de compétitivté et d’innovation, en en excluant celles et ceux qui ne rentrent pas dans leur plan, comme c’est notoirement le cas, depuis 2006, des Jardins d’Utopie. Le squat Moulissimo, quant à lui, est menacé d’expulsion. Et tandis qu’un festival d’utopistes a eu lieu sur le campus du 7 au 12 octobre, un comité de mobilisation est né. Ce mardi 22 octobre a d’ailleurs eu lieu une soirée de courts métrages autour du passé des luttes étudiantes grenobloises.

Et ce jeudi 24 octobre à midi sur le parvis de la BU droit-lettres, le comité de mobilisation organise une Assemblée Générale contre la casse de l’Université.

C’est en tornade que les feuilles vont tomber des arbres cette année. L’automne pourrait être agité.


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
plavix discounts lamisil cartoon in california diverticulitis levaquin in mexico clonidine tts patche information about gleevec perscription tylenol espa ol in mexico atrovent for motion celebrex chemical formula http://www.region-limousin.fr/?buy=95965 asacol male fertility http://www.region-limousin.fr/?buy=597266 quinine mp3 coumadin infection http://www.region-limousin.fr/?buy=46250 emla patch more exelon nuclear plants ampicillin oral med quinine pills in united states about withdrawl from arimidex akathisia abilify elderly keppra http://www.region-limousin.fr/?buy=181053 more canine selegiline viva allegra show in canada clomid fertilty more info about canadian tylenol amoxicillin mrsa plavix flexiril buspar mysoline cellcept prescription help http://www.region-limousin.fr/?buy=679047 prilosec prescription order http://www.region-limousin.fr/?buy=95754 more canada accutane generic zofran in united states unrefrigerated amoxicillin in canada http://www.region-limousin.fr/?buy=852845 abilify pharmaceutical detrol la commercial in usa http://www.region-limousin.fr/?buy=740181 tylenol jr chewables medrol pak oral investigation of diovan in mexico lexapro orgasm coumadin omega-3 motrin equiv http://www.region-limousin.fr/?buy=857624 methotrexate acne in france trileptal migraine insomnia from evista generic for lumigan msds sheets chloramphenicol information about atazanavir sulfate atrovent inhaler in india amoxicillin directions in california uroxatral bph more info tricor benefits sulfur dexamethasone generic discount bactrim fml eye drop