Indymedia Grenoble

Quelques actions récentes contre le TAV (TGV Lyon-Turin)

Tuesday 13 March 2012 par anonyme

[Infos locales] [Sciences / Nécrotechnologies] [Ville / Environnement]

Rappelons brièvement le contexte récent de la lutte contre le TAV de l’autre côté des Alpes. Le 25 février, une manifestation a rassemblé 70 000 opposants au projet en Val de Suse. Une offensive policière a été lancée le lundi 27 février pour agrandir le chantier du TAV à la Baita Clarea (dernier rempart de la résistance no-TAV). Au cours des opérations, Luca Abbà, résis­tant No-Tav, est monté sur un pylône électrique pour essayer de ralen­tir l’opé­ra­tion indus­trialo-mili­taire. Un flic est monté pour le faire des­cen­dre, sans filet ni outil de pro­tec­tion. Luca a grimpé un peu plus haut et a pris une forte décharge électrique, fai­sant une chute d’une dizaine de mètres. Il est griè­ve­ment blessé et est plongé depuis dans un coma arti­fi­ciel. En réaction, des dizaines d’actions de blocages ont été organisées partout en Italie (rassemblements, blocages de gares, blocages d’autoroutes...)

Voici une recension, non exhaustive, de quelques actions récentes en France :

- Mercredi 29 février à Lyon, le consulat d’Italie a été redécoré par les no-tav.

- Jeudi 1er mars à Lyon, vers 13 h 30, une trentaine de personnes le visage dissimulé pénètrent sur les rails entre les gares Jean Macé et Perrache, et jettent des projectiles sur les caténaires. Cette action a causé de nombreuses perturbations sur le trafic, qui a été bloqué pendant une heure avant de redémarrer peu à peu. (cf Le Progrès, 1/3/2012) Une banderole en soutien à la lutte du Val Susa, et en opposition au Lyon-Turin, aurait été déployée lors de l’action, depuis un pont SNCF près de la route de Vienne.

- Dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 mars, à trois endroits différents sur les voies de chemin de fer autour de Chambéry, des cables électriques ont été brûlés, causant un retard d’une centaine de trains dont 60 TGV. Un tag "no tav" a été retrouvé à proximité de l’un des sabotages. ( LeMonde.fr avec AFP, 5 mars 2012 )

- Le 8 mars, le siège de la RAI (télévision italienne) à Paris a été occupé par des opposants au TAV pour "protester contre la manière dont les grands médias italiens, y compris la RAI, participent à la criminalisation du mouvement NoTAV". On peut lire leur communiqué ici.

- Dans la nuit du 11 au 12 mars, une entreprise de St Martin d’Hères (banlieue grenobloise) Spie Batignolles, a été attaquée dans la nuit du 11 au 12 mars 2012. L’entreprise a collaboré au chantier du TGV Lyon-Turin. Un camion a été incendié, les flammes se sont ensuites propagées sur un autre camion, puis ont gagné le bâtiment de l’entreprise qui a été endommagé. Une inscription « collabos du Tav » a été retrouvée à proximité. (France 3 Alpes, le 12 mars 2012)

JPEG - 91.2 kb
JPEG - 78 kb



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.