Indymedia Grenoble

action de solidarité avec les opposants au lyon turin

Thursday 22 March 2012 par anonyme

[Infos locales] [Sciences / Nécrotechnologies] [Ville / Environnement]

Vendredi 16 mars au matin, la circulation des trains entre Grenoble et Lyon a été interrompu pendant une demi heure par des petits baluchons de terre lancés sur les cateners.

Cette action de blocage momentanée des trains répond à l’appel de blocage lancé il y a quelques semaines par les opposant-e-s italiens à la ligne ferroviaire Lyon-turin, suite aux derniers évènements tragiques survenus dans la vallée. On pense notamment à notre camarade Luca gravement blessé pendant l’expulsion de la Baita.

S’attaquer à la SNCF, c’est s’attaquer à une des pièces majeures du projet Lyon Turin, ce projet qui détruit nos vallées et nos vies, pour le compte de la marchandise et du capitalisme. C’est aussi s’attaquer à une cible française et affirmer encore et toujours que de ce côté si non plus nous ne voulons pas du TAV.

des bricoleurs du dimanche



Compléments d'informations :
solidaires oui...mais efficaces?
par anonyme,
le 29 March 2012

le trafic interrompu pénalise-t-il la sncf? rien n’est moins sur et je m’en explique: les billets sont déjà payés et ne seront pas remboursés car le retard n’est pas imputable à la Sncf. De plus, les caténaires appartiennent à RFF(réseau ferré de france) qui est le gestionnaire d’infrastructure. La Sncf (sa branche INFRA) agit en tant que gestionnaire d’infrastructure déléguée, c’est à dire qu’elle touche une somme d’argent pour entretenir le réseau (en préventif et curatif) et faire circuler les trains (Direction des Circulations Ferroviaires). Donc augmenter le nombre d’interventions de l’Infra conduit à des rentrées d’argent supplémentaire pour la Sncf (l’année prochaine) qui facture à Rff. Dans ce type d’action le premier pénalisé c’est même pas rff (qui répercutera la hausse de facturation de la délégation sur le prix des sillons qui seront eux même répercuté sur le prix des billets par la sncf...)mais l’usagé (ter est une délégation de service public) ou le client(tgv,ou autre grande ligne non subventionnée...)qui a payé et qui passe un peu plus de temps dans le train se disant : que s’il en avait les moyens, il aurait une voiture ou alors s’il prend le train par conviction (transport en commun = moins polluant?) que le ratio bénéfice / temps de trajet (ou l’inverse??) commence à être infime voir nul car pour faire Lyon Grenoble on met plus de temps en train qu’en voiture même quand tout va bien. si le prix des sillons augmentent, ca augmente pour tous les trains y compris fret: et potentiellement conduit à favoriser le transport routier (ca tombe bien ils manquent de camions en maurienne!?! la communication parlera de vandalisme et à part sur un site d’"initié" tel indymédia, le lien avec No Tav sera invisible pour le plus grand nombre.

je pousse un peu le raisonnement mais je ne suis pas persuader que tout le monde à conscience de ces mécanismes...

je comprends la colère et la nécessité de manifester suite aux violences étatiques mais là je ne suis pas persuadé que le but recherché soit atteint. L’initiative de taguer en rose No TAV sur un AGC (train TER)toujours visible ce matin(!) a le mérite d’être vu et identifiable. prendre des risques, car une caténaire alimentée à 25000v présente des risques (ca pique un peu beaucoup) et surtout s’approcher des voies pour lancer vos baluchons car je doute que vous ne les lanciez de bien loin c’est un peu comme aller jouer aux billes sur une autoroute...et moi, mourir pour des idées... multipliez les initiatives, les rencontres et les débats, proposer des alternatives, expliquer le refus ça peut être intéressant: un certains nombres de personnes n’ont pas un avis tranché sur la question du Lyon Turin, y compris chez des gens qui comme moi on une sensibilité libertaire. bonne continuation dans vos combats, fraternellement.

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.