Indymedia Grenoble

Plutôt qu’une grève de matons, vidons les prisons

lundi 9 avril 2012 par anonyme

[Infos locales] [Répression / Contrôle social]

Selon la presse officielle, les surveillants de prison ont été nombreux à se mettre en grève dans différentes taules en france la semaine dernière.

A Varces, le 4, le 5 et le 6, ils ont bloqué l’entrée, empêchant notamment les parloirs.

Ils réclament plus de moyens pour encore plus enfermer.

A cette occasion, le centre de semi liberté situé 51 rue abbé grégoire (une taule où les prisonniers sortent pour bosser ou s’insérer, et rentrent en cellule le soir) et le SPIP situé 84 rue des alliés, (service de probation et d’insertion pénitentiaire, les travailleurs sociaux intervenant en taule notamment pour la préparation de la sortie, et pour la surveillance et la mise en application des mesures de contrôles après la sortie) ont été redécorés.

Sur leurs murs se lisent les inscriptions suivantes :

SPIP, matons, même combat, démission

destruction des prisons

solidarité avec les prisonniers

Le seul aménagement possible, c’est la destruction des prisons

Liberté pour tous, de jour comme de nuit

Une banderole a été accrochée sur la rocade en direction de Varces, disant "plutôt qu’une grève de matons, vidons les prisons !"



Compléments d'informations :
le père Jaouen
par anonyme,
le 30 avril 2012

Durant quelques jours, il est encore possible d’écouter sur le site de france inter et l’émission "le grand entretien", l’interview d’un anti-prison de toujours, michel jaouen. Son alternative : des navires école. ecouter ici

Pour l’instant y’à pas mieux que les prisons !
par Jo,
le 5 mai 2012

Je ne comprends toujours pas que ce genre d’article soit publié sur Indymédia. Il est évident, que la politique actuelle de toujours plus de répression et d’enfermement n’est en rien une solution à long terme.

Toute fois je rappelle une énième fois, que je ne suis pas solidaire du tout de certains prisonnier-es de nos prisons, (violeurs, extrémistes religieux ou fascistes, petits capitalistes de quartiers...) à croire que les anonymes qui publient ce genre d’article n’ont jamais mis les pieds dans une maisons d’arrêt et ont encore moins été incarcéré ! Trop d’amalgames et de slogans puériles. En effet s’en prendre au centre de semi-liberté qui est une alternative à la prison ferme, destruction des prisons, et que fait on des gens dangereux et méchants qui y sont enfermés ? Non nous ne vivons pas dans le monde des bisounours où tout le monde il est beau il est gentil ! Où il n’y a que des "pôvres" victimes du système.

Je sens aussi un certains mépris également dans la solution de réinsertion par le travail, encore une preuve que celui-celle qui à écrit cet article n’a jamais travaillé avec des jeunes ou des personnes en difficultés, sans repère à qui certaines structures de réinsertion permettent de s’en sortir. Certes me direz vous dans notre société de m... Mais ne vaut il pas mieux essayer de s’en sortir (comme toi et moi le faisons au quotidien) que de couler dans notre monde pourri ? Il est sur qu’il est plus facile de critiquer le système (surtout qu’il y a de vrais critiques à émettre) dans son petit univers tranquille que de travailler sur le terrain. Mais c’est quoi tes solutions petit anonyme quand tu auras détruit toutes les prisons ? C’est drôle mais je ne crois pas t’avoir vu travailler avec des repris de justice, les aider, ne serait que pour que tu leur montres la "voie" qui va sauver l’humanité et que tu as l’air de connaitre. Peut être d’ailleurs qu’ils te mettrais un bon coup de boule ? A méditer.

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.