Indymedia Grenoble

La mairie de La Tronche n’a jamais autant pué !

Monday 6 August 2012 par anonyme

[Infos locales] [Révoltes / Luttes sociales]

Suite à l’expulsion récente du campement de Roms de La Tronche, des affiches ont été collées et des matières nauséabondes ont été déversées sur le perron de la mairie de cette commune. ci dessous le communiqué :

APRÉS LES DISCOURS NAUSÉABONDS LA PUANTEUR DE LA REPRESSION

Le 26 juillet, à 6 heures du matin, une centaine de policiers ont encerclé le campement de La Tronche, en Isère. Celui-ci était habité depuis deux ans, principalement par des Roms roumains. Les personnes qui vivaient là ont été sommées par les forces de «l’ordre» d’abandonner leurs cabanes ou leurs caravanes — immédiatement détruites par les pelles mécaniques, contraintes de n’emporter avec elles qu’un seul ballot d’affaires personnelles. De nombreuses OQTF (Obligation à Quitter le Territoire Français) ont été distribuées, pour la plupart illégales. Les personnes, avec de nombreux enfants et nourrissons, se sont retrouvées livrées à la rue, traquées et chassées par la police pour éviter qu’elles ne s’installent ailleurs. D’autres ont été incarcérées en centre de rétention. Parce qu’à La Tronche, combattre la pauvreté c’est faire disparaître les pauvres, on est allé jusqu’à lancer une procédure d’expulsion contre l’épouse d’un homme hospitalisé et lourdement handicapé qui pourtant ont reçu le 25 juin l’accord pour un hébergement dans le cadre de la loi DAHO... Malgré les nombreuses demandes faites tant auprès de l’Etat que des collectivités (mairie de La Tronche, Conseil Général, Métro), ce campement avait été laissé volontairement à l’abandon — refus de ramassage des ordures ménagères et de la dératisation, absence de point d’eau et de sanitaire— pour que le prétexte d’insalubrité autorise l’expulsion des personnes. Le Maire s’était par ailleurs acharné pour empêcher aux enfants Roms l’accés aux écoles communales et aux services sociaux. Par des déclarations xénophobes et mensongères, il a entretenu la peur de l’autre, il a stigmatisé les habitant·e·s du campement de La Tronche. La délinquance et la prostitution, pourtant minoritaires, ont été sans cesse rabâchées pour excuser la haine et le mépris et éviter de reconnaître la discrimination dont sont victimes les Roms et la misère dans laquelle ils vivent. Car comment demander à des personnes à qui la société ne donne le droit ni aux aides sociales, ni au logement, ni à l’éducation, ni même au travail, de vivre en respectant ses lois? Les délits qui leurs sont reprochés sont des moyens non reconnus pour avoir des ressources qui leurs sont interdites.

Les élu·e·s de La Tronche portent là une lourde responsabilité aprés cette expulsion et la repression qui s’ensuit. Il y avait pourtant là l’occasion d’être solidaire et de participer à la lutte contre les discriminations envers les Roms et les migrant·e·s en général, l’occasion d’accueillir plutôt que de repousser. L’occasion de se confronter à la réalité d’un monde sans cesse plus implacable pour les pauvres pendant que des bourgades comme La Tronche ne pensent qu’à leur tranquillité facile et égoïste.

CE SOIR L’ODEUR PESTILENTIELLE DE LA MAIRIE DE LA TRONCHE RÉVÈLE LA PUANTEUR DE SA POLITIQUE

La Patate Chaude, Août 2012



Compléments d'informations :
Sur l’expulsion
par anonyme,
le 13 August 2012

A lire aussi :
Camp de La Tronche (sur la descente de flics au camp début juin)
La politique xénophobe continue à Grenoble (sur l’expulsion en elle-même)
Expulsion des Roms au camp de la Tronche (une analyse de l’expulsion avec des documents édifiants de la mairie de la Tronche)
Et plus encore sur le blog de la Patate Chaude

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
seroquel suicidal thoughts generic for maxalt information about aciphex proper diet more avapro 75mg allegra 4 more info about casodex kidneys atazanavir sulfate topamax manufacturer gymna sylvestre glucophage information about inderal for withdrawel celebrex blood sugar in canada information cardura hytrin diarreha from topamax information imitrex toothache avapro lexi ceftin uti compare price propecia purim fasting about trental raynaud more buy kamagra discrete more potassium supplements levaquin viva allegra show http://www.region-limousin.fr/?buy=156815 http://www.region-limousin.fr/?buy=372043 accutane timeline diphenhydramine melatonin reglan experiences luvox empathy shivani arjuna plavix mexico 1 cardura gnrh analogue zometa recreational strattera anafranil pills benadryl calves diovan hct 160 alphagan 0.2 levaquin cvs http://www.region-limousin.fr/?buy=563930 medifast versus slimfast diarrhea with pravachol actos kidney failure omnicef liquid coumadin programs generic for neurontin requip xl de nexium home page biaxin 500mg erythromycin color generic for lumigan vitamin d prilosec aleve comercial actress in mayami cost of allegra tylenol jr chewables omeprazole slovakia lipitor abrupt cessation http://www.region-limousin.fr/?buy=860810 welchol vrs zetia coumadin omega-3 exelon savanna http://www.region-limousin.fr/?buy=706227 depo provera antibiotic advair ban http://www.region-limousin.fr/?buy=409687 more info about canadian rogaine extenze for free lamisil spray compazine supp 25mg