Indymedia Grenoble

La mairie de La Tronche n’a jamais autant pué !

lundi 6 août 2012 par anonyme

[Infos locales] [Révoltes / Luttes sociales]

Suite à l’expulsion récente du campement de Roms de La Tronche, des affiches ont été collées et des matières nauséabondes ont été déversées sur le perron de la mairie de cette commune. ci dessous le communiqué :

APRÉS LES DISCOURS NAUSÉABONDS LA PUANTEUR DE LA REPRESSION

Le 26 juillet, à 6 heures du matin, une centaine de policiers ont encerclé le campement de La Tronche, en Isère. Celui-ci était habité depuis deux ans, principalement par des Roms roumains. Les personnes qui vivaient là ont été sommées par les forces de « l’ordre » d’abandonner leurs cabanes ou leurs caravanes — immédiatement détruites par les pelles mécaniques, contraintes de n’emporter avec elles qu’un seul ballot d’affaires personnelles. De nombreuses OQTF (Obligation à Quitter le Territoire Français) ont été distribuées, pour la plupart illégales. Les personnes, avec de nombreux enfants et nourrissons, se sont retrouvées livrées à la rue, traquées et chassées par la police pour éviter qu’elles ne s’installent ailleurs. D’autres ont été incarcérées en centre de rétention. Parce qu’à La Tronche, combattre la pauvreté c’est faire disparaître les pauvres, on est allé jusqu’à lancer une procédure d’expulsion contre l’épouse d’un homme hospitalisé et lourdement handicapé qui pourtant ont reçu le 25 juin l’accord pour un hébergement dans le cadre de la loi DAHO... Malgré les nombreuses demandes faites tant auprès de l’Etat que des collectivités (mairie de La Tronche, Conseil Général, Métro), ce campement avait été laissé volontairement à l’abandon — refus de ramassage des ordures ménagères et de la dératisation, absence de point d’eau et de sanitaire— pour que le prétexte d’insalubrité autorise l’expulsion des personnes. Le Maire s’était par ailleurs acharné pour empêcher aux enfants Roms l’accés aux écoles communales et aux services sociaux. Par des déclarations xénophobes et mensongères, il a entretenu la peur de l’autre, il a stigmatisé les habitant·e·s du campement de La Tronche. La délinquance et la prostitution, pourtant minoritaires, ont été sans cesse rabâchées pour excuser la haine et le mépris et éviter de reconnaître la discrimination dont sont victimes les Roms et la misère dans laquelle ils vivent. Car comment demander à des personnes à qui la société ne donne le droit ni aux aides sociales, ni au logement, ni à l’éducation, ni même au travail, de vivre en respectant ses lois ? Les délits qui leurs sont reprochés sont des moyens non reconnus pour avoir des ressources qui leurs sont interdites.

Les élu·e·s de La Tronche portent là une lourde responsabilité aprés cette expulsion et la repression qui s’ensuit. Il y avait pourtant là l’occasion d’être solidaire et de participer à la lutte contre les discriminations envers les Roms et les migrant·e·s en général, l’occasion d’accueillir plutôt que de repousser. L’occasion de se confronter à la réalité d’un monde sans cesse plus implacable pour les pauvres pendant que des bourgades comme La Tronche ne pensent qu’à leur tranquillité facile et égoïste.

CE SOIR L’ODEUR PESTILENTIELLE DE LA MAIRIE DE LA TRONCHE RÉVÈLE LA PUANTEUR DE SA POLITIQUE

La Patate Chaude, Août 2012



Compléments d'informations :
Sur l’expulsion
par anonyme,
le 13 août 2012

A lire aussi :
Camp de La Tronche (sur la descente de flics au camp début juin)
La politique xénophobe continue à Grenoble (sur l’expulsion en elle-même)
Expulsion des Roms au camp de la Tronche (une analyse de l’expulsion avec des documents édifiants de la mairie de la Tronche)
Et plus encore sur le blog de la Patate Chaude

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
more info about duloxetine hcl generic info about pricing cymbalta compazine for sale veenat 100 medicine ampicillin 500mg bactrim drug in india cost of prometrium in united states about lioresal uk more info about bactrim without a perscription order naltrexone cordarone 200 mg tab http://azbiltmoregc.com/ciprofloxacin-pills/ buy iressa online buy bupropion uk in uk detralex 500 mg letrozole cost fluorouracil buy amitriptyline sandoz 25 mg levothyroxine with out perscription dapoxetine online kopen compare prices azithromycin amiloride 5 mg lasix uk buy ondansetron hcl tablet information coreg cr manufacturer detrol la caps manufacturer coreg cr warfarin 5 mg ranitidine uk exemestane price in india tamsulosin generic name information about urimax by cipla fincar 5mg aurogra 100 sildenafil rulide tablets 150mg price femara drug bimatoprost lowest price inderal generic plavix 75 mg buying nexium online cheapest premarin 0.3mg promethazine otc http://adriansandi.com/tizan-drug/ clomiphene australia veenat cost more info about bactrim suspension cost of rapamune azithromycin no prescription lenalidomide south africa levetiracetam for sale quinine sulphate for sale orlistat india nolvadex for sale uk in uk synthroid without prescription in new york info about diclofenac au aripiprazole usa