Indymedia Grenoble

Nouvelle agression fasciste à Grenoble : appel à la mobilisation

Friday 26 October 2012 par anonyme

[Infos locales] [Antifascisme]

Le Vendredi 19 octobre dernier l’extrême-droite à prouver une fois de plus sa détermination à frapper les forces progressistes, quelles quelles soient et où que ce soit, avec violence et lâcheté.

Alors que six militants des jeunesses communistes se réunissaient au locale du parti communiste (près de la gare) ces derniers ont été victimes d’un guet-apens d’une rare violence et extrêmement bien organisé.

Sur les coups de 23h, alors que trois de ces jeunes prennent l’aire devant le locale, un petit groupe d’individus surgit soudain et se jette sur les trois communistes avant de prendre la fuite. Un des militants se fait casser le nez et voler ses papiers. L’ensemble des jeunes militants sortent alors du local pour venir en aide à leurs camarades. C’est alors que, s’éloignant de local, une quinzaine d’hommes munis de baramind, triplex et autres joujou font soudain irruptions du bar adjacent, le « D’enfer pub », et se ruent sur le groupe. Heureusement ces derniers sont parvenus à prendre la fuite, sans quoi les choses auraient pu tourner extrêmement mal.

Au regard des insultes proférés à leurs encontre « sale rouge »…, et du style vestimentaire des agresseurs (bombers, crânes rasés et autres symboles folkloriques) l’identité politique de ces derniers ne fait aucun doute. Il semblerait que malgré le « métissage politique » auquel l’extrême droite se livre avec la « droite républicaine » le « facho de souche » reste attaché à son « patrimoine communautaire » à savoir la bière, la baston et la baramind. Cet acte n’est pas isolé, à Grenoble ces actions se sont multipliés ces dernières semaines et à Lyon elles sont d’ores et déjà devenus monnaies courantes. Chacun doit avoir à l’esprit, quelle que soit sa chapelle politique que l’implantation de groupuscules violents et fascisants dans la région aurait un impact dévastateur pour les luttes sociales dans leurs ensembles.

Dans le contexte qui est le nôtre : chômage de masse, privatisations, hausse du coût de la vie…les exploiteurs cherchent à nous diviser : c’est « l’assisté » contre le « bon travailleur », « l’étranger » contre « le français » et « le français musulman » contre « le français de souche »… Ces groupuscules ne sont que la partie visible et active d’un mouvement de fond du paysage politique dans ce pays.

Restons solidaires face à la xénophobie, le racisme, et toutes les formes de divisions populaires.

Restons à l’offensive contre les exploiteurs.

Rassemblement Mardi 30 octobre à 18H devant le « D’enfer pub » 25 Rue Colonel Denfert Rochereau.



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.