Indymedia Grenoble

No TAV: Quand les socialos violent les accords de schengen

Saturday 1 December 2012 par Nadjad

[Infos locales] [Répression / Contrôle social] [Révoltes / Luttes sociales]

Ce matin à Modane, un bus rempli de No Tav italiens en route pour l’avant sommet de Lyon s’est vu stoppé, fouillé et renvoyé de l’autre côté du Fréjus. La moyenne d’age dans le car était de 65 ans. Parmis les camarades, 3 ont fait l’objet d’une comparution devant un OPJ à la gendarmerie de Modane avec photos et prises d’empreintes...motif "éléments violents". Parmis ces 3 là, le chauffeur de bus! Porca madonna comme on dit là-bas. Le préfet a motivé sa décision ces dernières heures par le fait que ces militants transportaient des armes...surement s’agissait-il des paquets de pâtes entassés dans la soute.

D’aprés la conférence de presse des camarades italiens, les frontières franco-italienne vont être bouclées par les forces de l’ordre. Des procureurs de la republique (ou substitut) devraient être présents aux postes frontières pour faire plus vite fonctionner le bras armé de l’Etat et ainsi interdire le droit de passage à qui bon leur semble. Les voitures seront fouillées une à une ainsi que les personnes toutes contrôlées.

"Moi, président"...du changement de régime!



Compléments d'informations :
Contrôle à Lyon Part Dieu
par anonyme,
le 3 December 2012

Déjà plusieurs interpellations à la gare(8H30), sortir plus loin en restant dans le circuit du métro, car il y a aussi des gendarmes mobiles à la sortie du métro lyon Part Dieu. Vigie pirate, police nationale, gardes mobiles, sûreté ferroviaire plus le commissariat de la gare, pour l’instant pas de cars GM visibles. Bonne journée. A sara dura.

SCHENGEN enterré par les "socialos" !
par ETELLIN,
le 4 December 2012

Je confirme ce qui est écrit : les flics étaient sur l’arrivée de notre train TER de la Savoie et contrôlaient certaines personnes qui en descendaient(jeunes avec contrôle d’identité sur les quais) En bas de la gare,des flics partout, plan vigi militaire, police SNCF.

Puis, à l’arrivée place des Terreaux,camions de CRS dans toutes les rues, flics et RG en civil parmi nous, RG et Flics en civil casqués derrière les CRS, hélico de surveillance de 11 h à 16 h (environ), flics "déguisés" en manifestants (on les repérait bien !) Les Italiens sont arrivés vers 15 h 30 (stoppés et contrôlés à Modane, St Quentin Fallavier et avant le rassemblement (lacrymos contre feux d’artifice) Violation des accords de SCHENGEN 3 nouvelles fois puis entrée des bus vers la place au bout d’1/2 heure, resserrement des cordons de CRS et encerclements, impossible de nous déplacer et sortir jusque vers 17 h 30(séquestrations)? La suite, vous devez la connaitre, montée des CRS dans les bus italiens, lacrymos à l’intérieur et "accompagnement à bord des CRS" jusqu’ à St Quentin vers 20 h ! Des arrestations (pas de nouvelles ?, GAV,conduites aux commissariats ?) Même les personnes du quartier étaient prises dans la foule !

UN VRAI ETAT DE GUERRE (comme disaient les personnes de Lyon : "comme à Bellecour en 2010 !)

Nous allons écrire à la Commission Européenne des Droits de l’homme, à HOLLANDE et VALLS, au Préfet du Rhône pour dénoncer tout ça !

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.