Indymedia Grenoble

Syrie: Une réaction de l’ASEG FSE par rapport au communiqué CGT/FSU/SOLIDAIRE

Thursday 20 December 2012 par ASEG-FSE

[Impérialismes / Solidarités internationales] [Autres infos]

C’est avec une certaine tristesse que nous lisons ce communiqué (http://www.cgt.fr/Declaration-commu...). Tristesse en effet de constater que les portes paroles de grandes centrales syndicales tombent dans un piège bien préparé. De quoi s’agit-il ?

Si nous condamnons également la répression envers la population civile syrienne, dans votre texte, vous demandez « aux gouvernements et aux instances internationales de mettre en œuvre des plans d’actions afin d’aider les populations de façon directe, sans intervention militaire étrangère et hors de tout contrôle de l’actuel régime syrien et de ses alliés. » Or, cette modalité n’est pas possible, ni même envisageable sous l’angle des états qui dirigent le conglomérat flou et hiérarchisé que l’habitude (et la paresse) du langage médiatique nous fait communément appelé « communauté internationale ». L’ONU donnera un mandat à l’OTAN grâce à la pression des états de l’OTAN au conseil de sécurité pour autoriser une intervention armée en échange de quelques compensations pour la Russie ou la Chine, et les avions n’auront pas de sac de riz ni de médicaments en soute. En appeler à une intervention, c’est signer un blanc sein pour aller mener une guerre sous couvert d’appels humanitaires.

Et justement, depuis le début de la guerre civile en Syrie, une propagande médiatique préparant une éventuelle intervention militaire impérialiste dans ce pays s’est mise en place sous couvert du « devoir de protéger les populations », ce qui était le principal argument pour l’intervention libyenne la même année. Les massacres commis par les supplétifs du régime baasiste syrien justifient effectivement indignation et révolte contre un régime qui à mainte fois prouver son caractère despotique et anti-ouvrier.

Pour autant, que dire de ces « rebelles » de l’armée syrienne « libre » pilotés par des généraux dissidents, corrompus, tristement célèbres pour avoir participé à toutes les répressions les plus sanglantes de l’histoire syrienne. Que dire de ces milliers de mercenaires islamistes aidé par leurs supplétifs salafistes, qataris et saoudiens (grandes démocraties où une poignée de royaux parasites captent toute la richesse de leur pays et affament leur peuple – sans parler de la condition des femmes) qui s’apprêtent à déstabiliser la région, pour le plus grand profit du Capital et les plans géopolitiques de l’OTAN, sans aucune considération pour les luttes des peuples et leurs revendications sociales ?

Comment ne pas voir que l’OTAN et son allié, l’état israélien, tentent de détourner la révolte légitime du peuple syrien en armant miliciens et mercenaires étrangers, instrumentalisant l’urgence et la détresse dans laquelle la guerre civile maintient le peuple pour détourner les caméras et les analyses ? L’impérialisme occidental n’a jamais toléré la politique de l’état syrien qui s’oppose depuis toujours à la colonisation de la Palestine et qui refuse les directives économiques de la Banque mondiale et du FMI. L’opportunité est belle pour eux, puisque une intervention drapée de l’humanitaire occulterait leurs intérêts réels et leur laisseraient les mains libres pour leurs véritables objectifs.

N’a-t-on rien retenus de l’invasion « libératrice » de la Libye ? L’OTAN -qui a par ailleurs violé à plusieurs reprise les limites des mandats onusien (résolution 1970 et 1973)- a largué 20 000 bombes sur ce pays le réduisant à néant, et après Kadhafi, règne désormais une caste de seigneurs de guerre au pouvoir de fait, parce qu’ils n’ont pas désarmés, et parce que le nouveau gouvernement est impuissant face à eux. Ils pillent le pays, rackettent les travailleurs comme une vraie mafia et en bonne collaboration avec les multinationales occidentales, principalement française d’ailleurs (qu’en tant que syndicalistes nous connaissons toutes et tous bien). Ils se sont répartis les différents secteurs de l’économie Libyenne : BTP, eau, énergie fossile, et ce alors que les combats d’arrières gardes continuaient ; rappelons-nous que le MEDEF a organisé une réunion d’information très optimiste ou il était question des 200 milliards de marché de la reconstruction1.... Avant la « libération » ce pays était le plus riche d ’Afrique du nord. Les bombes qui devaient protéger la population de Benghazi ont fait des milliers de morts civils, détruit des hôpitaux, des écoles, des universités ; les réfugiés sanitaires ont été encore plus nombreux, les rapports des ONG restent un an après alarmants, dans la grande indifférence des parangons humanitaires qu’étaient l’état français, anglais et américain. Et un an plus tard toujours, l’état de droit n’est pas obtenu pour les libyens. Est-ce que l’on peut croire encore une seconde qu’une intervention « humanitaire » et démilitarisée est possible en ayant ça en tête ?

A l’évidence cette intense campagne médiatique larmoyante et manichéenne dénigrant le régime syrien et occultant la complexité des « rebelles » vise avant tout à mettre au pas toute analyse critique et intelligente de la situation, car la situation est plus complexe qu’un Jt de TF1, qu’une pétition d’Avaaz ou qu’un encart Paris-Match. C’est de la propagande de guerre dans ce qu’elle a de plus vulgaire, et malheureusement, opérante1. Il s’agit évidemment de préparer l’opinion à une invasion armée.

En tant qu’organisations syndicales de lutte de classes et internationaliste, nous refusons de cautionner toute tentative de guerre impérialiste quel que soit l’habillage et l’enrobage qu’on lui donne, et appelons l’ensemble des organisations syndicales à faire preuves de vigilance et de consistance.

Dans le contexte qui est celui de la Syrie aujourd’hui, le seul camp à soutenir est celui de rapides cessez-le-feu, de la paix et de l’amorce d’une réconciliation nationale et confessionnelle. Aucune victoire militaire : que ce soit celle des miliciens du régime ou celles des mercenaires de l’OTAN n’est viable pour le peuple syrien actuellement, toutes deux signifierait une guerre civile prolongée empêchant ainsi toute apparition d’un mouvement populaire massif et démocratique tout comme l’émergence de mouvements syndicaux indépendants; elle signifierai en fait la prédominance des factions religieuses intégristes et armées, de chefs de guerres, dont on ne puisse pas dire qu’ils soient des alliés des luttes populaires.

Vive la lutte des peuples pour la justice sociale ! A bas l’impérialisme !À



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
bimatoprost in peru amiloride hcl premarin cost in canada http://www.wip-villette.com/?hah=468784 more rogaine shampoo uk wellbutrin australia tizan usa buy lasuna online bactrim ds medication more info malegra fxt plus http://tg.auf.org/?har=718555 info about azithromycin 25 0 mg t cheap diflucan enalapril withdrawal more info buy stendra uk doxycycline 50 mg azithromycin pilva omeprazole 20 mg capsules buy bactrim without script information prilosec otc costs primaforce piracetam coa letrozole mexico pharmacia premarin http://sfc.asso.fr/?mar=67378 premarin purchase http://moteurline.apf.asso.fr/?hag=339880 generic modalert 100mg 30 pills buy bactrim without script buy wellbutrin sr canada pharmacy generic femara buy lasuna http://www.revue-medias.com/?dft=474212 were to buy nexium buy kamagra oral jelly thailand more info about amisulpride online doxycycline cheapest http://razon.com.mx/?dfa=221738 200mg azithromycin irovel 300 alli orlistat 60 mg 170 capsules nexium 200 mg in india omeprazole 20mg http://theatre-bourg.com/?fga=967357 generic amlodipine besylate buy generic oleanz online diflucan 200mg ciprofloxacin 5312 ciprofloxacin 750 mg b d in france modalert 200 kamagra oral jelly sildenafil citrate info about tretinoin non prescription nexium doxycycline without prescription information super kamagra usa generic nexium without prescription enalapril maleate 5mg buy ciprofloxacin hcl 500mg modvigil flagyl without a prescription buy modalert online india buy vardenafil uk