Indymedia Grenoble

Santé des étudiants : même unique, une mutuelle étudiante ne sera jamais une « sécurité sociale » de qualité pour tous.

Thursday 10 January 2013 par ASEG-FSE <fsegrenoble (a) gmail.com>

[Travail / Précariat] [Mouvements lycéens / Etudiants] [Autres infos]

communiqué commun FSE SUD-Etudiant,

Le 19 décembre, la Commission des Affaires Sociales du Sénat a publié un rapport sur la santé des étudiants. Nous pouvons nous réjouir qu’enfin le caractère inefficace et coûteux des mutuelles étudiantes soit reconnu par les parlementaires après avoir été signalé depuis des années par des syndicats étudiants et plus récemment par l’UFC-Que Choisir.

Néanmoins, nous regrettons la grande timidité des signataires. Ceux-ci, loin de proposer le rattachement du régime étudiant au régime général de sécurité sociale, proposent la création d’une « mutuelle unique » (bien qu’elle ne porterait pas le nom de mutuelle). Si cela permettrait de résoudre les problèmes issus du système aujourd’hui concurrentiel, cela ne résout pas le problème des « frais de gestion » prélevés par la mutuelle délégataire du « service public » ni les multiples complications administratives issues de la DSP qui empoisonnent la vie des étudiants. Aujourd’hui ce système de mutuelles étudiantes coûte 93 millions d’euros à l’État avec une économie potentielle de 90 millions d’euros selon les estimations de l’UFC-Que Choisir. Pourquoi les étudiants n’auraient-ils pas droit au même système que tous les travailleurs : une santé garantie par une socialisation au sein d’un service public national et non sous la coupe d’acteurs privés.

La frilosité sénatoriale est moins étonnante si on regarde du côté des liens entre les mutuelles et des organisations partisanes comme l’UNEF qui profite largement du système actuel.

La FSE et SUD Étudiant appellent à la fin de ce système prétendument mutualiste qui a montré ses défauts pratiques, son coût excessif pour l’État, les étudiants et leurs familles et qui cantonnent les étudiants à être des « petits jeunes » qui n’ont pas droit à une sécurité sociale de qualité.

Nous soutenons également tout élargissement de l’accession à la CMU Complémentaire. Un tel abaissement permettrait de la rendre à nouveau accessible aux étudiants étrangers qui doivent justifier d’un revenu supérieur au seuil actuel depuis les dispositions racistes du gouvernement Sarkozy.

Pour rappel, ce que nous revendiquons dans ce domaine :

- une intégration complète du régime de sécurité sociale étudiant au sein de l’assurance maladie ;

- une prise en charge par l’État de la cotisation à l’assurance maladie pour tendre vers la gratuité des études, qui est un principe constitutionnel en France ;

- l’extension de la CMU complémentaire à tout les étudiants, sans condition ;

- le développement des centres de santé universitaires ;

- la mise en place de permanences de la CPAM sur les campus universitaires.

L’accès aux soins est un droit universel, défendons-le !

JPEG - 9.8 kb



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.