Indymedia Grenoble

Actions contre VINCI en Auvergne et Loire

Wednesday 23 January 2013 par anonyme

[Ville / Environnement] [Autres infos]

Samedi 19 janvier, à l’occasion des journées nationales contre VINCI, en soutien à Notre Dame des Landes.

Auvergne et de Loire

Différents comités de soutien d’Auvergne et de Loire s’étaient rejoints pour mener ces actions de solidarité avec la ZAD contre VINCI. Le matin.

L’information était tombée quelques jours avant : l’inauguration du tronçon autoroutier A89 de 50 km entre Balbigny (42) et la Tour de Salvagny (69) avec sauterie ministérielle (Transports : Cuvillier) et préfectorale en présence du président de Vinci Autoroute à mi chemin sous un tunnel.

Du côté rhone une action était organisée par les camarades du rhone. Nous nous sommes donc retrouvés côté Loire à Balbigny sur la future bretelle d’entrée. Etaient déjà présents un rassemblement d’agriculteurs de la FDSEA (pour protester contre les normes de stockage des nitrates) et les ouvrier-e-s CGT d’une usine en cours de fermeture à Regny (Jalla). Nous étions environs 70 et avons déployé des banderolles et tenté de ralentir l’entrée des invités par une distribution de tracts. Très vite, les Gendarmes Mobiles et CRS (au moins 15 fourgons) ont verrouillé toute la zone, nous ont obligé à rester sur les bas côtés et nous ont empêché de nous mêler aux autres groupes protestataires. Bilan : les petits fours ont dû refroidir pour un certain nombre d’invités mais dommage de n’avoir pu s’organiser davantage pour créer plus de surprise et d’agitation.

L’après midi.

En revanche, le pique nique dans un endroit secret à été une chouette occasion de discuter et de mieux rencontrer les différents collectifs. Une promenade digestive était organisée : operation Gergovie, péage prix libre à Vauchette (autoroute Clermont-St Etienne, ASF Vinci). L’action fut rondement menée avec un effet de surprise exemplaire et une organisation remarquable grace notamment au mode d’emploi fourni par la ZAD. Nous sommes arrivés à une cinquantaire plus ou moins déguisés et sommes restés une heure environ le temps de récolter l’impot révolutionnaire sur la base du volontariat et de distribuer de l’information. Les interphones de péage ont été largement sollicités et les agents ont fini par perdre patience dans leur centrale téléphonique et par nous insulter. L’ambiance était très détendue et à l’arrivée des gendarmes une banderole a été défoncée par le premier camion conduit par deux pandores pas très malins. Nous avons appris de leur bouche que désormais la gendarmerie paye le péage à Vinci pour faire la sécurité sur les autoroutes VINCI. Nous sommes partis à l’heure convenue sans accrochage malgré une escorte de gendarmerie pour noter les plaques des véhicules. Tout le monde était d’accord pour dire que cette action avait été très positive et donné de l’energie et du plaisir. Donc vivement la prochaine fois !

Des camilles de la plaine et de la montagne.



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.