Indymedia Grenoble

Pınar Selek est condamnée : condamnons l’Etat turc!

Monday 28 January 2013 par anonyme

[Répression / Contrôle social] [Impérialismes / Solidarités internationales] [Autres infos]

On le sait : par une décision de la Cour pénal d’Istanbul en date du 24 janvier, Pınar Selek est condamnée à la prison à perpétuité. Si cette information a pu être diffusée si largement c’est parce que Pınar Selek n’est pas seule. Ils ont été nombreux à l’accompagner et à la soutenir à l’approche de cette dernière audience et ils sont nombreux à s’indigner de son issue

Le soutien le plus large et le plus revendicatif est absolument nécessaire pour établir un rapport de force favorable. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Les quinze années de procédure qui ont précédé cette décision douteuse ne laissent aucun doute quant à la nature des motivations de l’Etat turc : il s’agit bel et bien de détruire une militante qui le contredit avec bien trop d’efficacité [1]

La destruction physique aurait fait un peu désordre pour un pays qui se revendique comme un Etat de droit démocratique (et qui est d’ailleurs trop peu repris sur ce point). Aussi l’usage du droit a-t-il pour avantage de maintenir une illusion de justice qui permettra à l’Etat de rallier à lui les plus naïfs et les plus serviles. Cela dit, si ses derniers ne sont gênés dans leur sommeil ni par la formulation extensive de la loi antiterroriste turque ou l’acharnement un brin suspect du procureur à faire appel des décisions d’acquittement malgré les rapports indépendants contredisant sa version des faits, on souhaite qu’ils aient quelques suées à l’issue de ce dernier épisode [2]

Et qu’il leur permette d’ouvrir les yeux sur la situation actuelle en Turquie. Car si Pınar Selek a pu compter sur ses amitiés nouées durant ses années de militantisme, de recherche, et d’exil, en ces moments douloureux, elle a également rallié à sa cause des milliers d’inconnu(e)s qui se battent à ses côtés pour ce qu’elle représente. L’Etat turc a voulu en faire un symbole d’intimidation, pour, en l’écrasant, réduire le plus grand nombre au silence ; mais, par sa détermination, elle est devenue un symbole de résistance face à un Etat autoritaire. Un Etat qui maintient dans ses geôles des milliers de personnes qui croyaient être dans leur droit en faisant usage d’une liberté d’expression qui n’était, finalement, que formelle [3].

C’est une réalité qu’il est impératif de rappeler, et de combattre. Et en premier lieu en accompagnant Pınar Selek dans son combat : un combat qui, s’il brise sa vie, la dépasse néanmoins, entraînant symboliquement tout un ordre social. Pınar Selek est condamnée : condamnons l’Etat turc !

[1] Pour un petit rappel

[2] L’actualité est régulièrement recensée sur le site du comité de soutien; un rappel des quinze années de procédure est consultable ici

[3] Rappelons les récentes arrestations d’avocats; et rappelons que Sevil Sevimli, que le procureur souhaite voir vieillir en prison en l’absence même de toute infraction, est toujours interdite de quitter le territoire turc jusqu’à la prochaine audience de son procès



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.