Indymedia Grenoble

Alerte à la pensée unique sur Indymedia Grenoble

Monday 4 February 2013 par anonyme

[Non classé] [Autres infos]

Cet article est refusé :

Réglements de comptes à répétition dans le petit monde des bloggeurs.

Les commentaires auxquels vous avez échappé sur Indymedia Grenoble à la suite de l’article :

Alerte antifasciste : Etienne Chouard à Die les 2 et 3 février http://grenoble.indymedia.org/2013-...

Il semblerait que les arguments ne soient pas si convaincants que ça, puisqu’il a été nécessaire de censurer les voix discordantes et laisser le mot de la fin à la menteuse professionnelle qui n’a même plus besoin de vérifier ses ragots en présentant Danielle Bleitrach comme militante de l’UJFP… :-))))

Le retour des bons Français par Agnès Maillard

Je connais suffisamment Étienne Chouard pour savoir qu’on ne peut le soupçonner de connivence de près ou de loin avec des remugles idéologiques moisis ancrés dans la xénophobie ou le fascisme. Étienne est profondément démocrate, profondément humain et il fait partie, comme moi et comme d’autres, de ce courant de pensée qui considère que la lumière naît du choc des esprits, qui ne néglige aucune piste, aucun apport, aucun échange, qui ne se complaît pas dans l’entre-soi et l’autocongratulation.

Il y a eu une époque où des ultralibéraux lisaient et commentaient mon blog. J’en avais même quelques-uns de plutôt fidèles qui ne pouvaient s’empêcher de mettre leur grain de sel à chacune de mes publications. Je trouvais ça très stimulant. Il s’agissait là de personnes avec lesquelles j’avais assez peu de choses en commun, à part, peut-être, un goût assez prononcé pour le débat contradictoire. Leurs commentaires argumentés étaient pour moi une petite gourmandise en ce qu’ils me poussaient dans mes retranchements intellectuels, me forçaient à justifier mes prises de position, à creuser mes démonstrations, à remettre en cause mes certitudes et donc, me permettaient d’évoluer, d’élargir mes horizons, d’agrandir ma pensée. Et puis, petit à petit, les positions ont commencé à se cristalliser, à s’enliser, le dialogue est devenu difficile, pesant, et les insultes et les jugements de valeur ont pris le pas sur le débat. De part et d’autre, on ne critiquait plus la pensée, mais les personnes. Tout s’est radicalisé. Et mes contradicteurs sont partis.

Je pense à présent que ce malaise est une sécrétion de notre époque, que les crispations économiques ont contaminé tout le corps social d’une colère et d’une frustration croissante qui ne trouvent pas à s’exprimer. C’est Le Yéti, encore de mes potes, qui a su enfin mettre un nom à mon long malaise : le temps de la chasse aux sorcières est revenu et il n’annonce rien de bon pour la suite.

Chacun est sommé de choisir son camp et de désigner les boucs émissaires sur lesquels la frustration des peuples trompés va pouvoir bientôt se déchaîner.

Choisir son camp. C’est toujours ce que l’on fait quand la guerre est déjà dans tous les esprits, dans tous les cœurs, comme une évidence indépassable. Non pas la guerre des classes (dont j’aimerais bien récupérer le livre homonyme que j’ai prêté) qui nous met tous à genoux, mais la guerre de tous contre tous, la guerre des gueux, organisée par et pour les puissants, afin qu’ils continuent tranquillement leurs petites affaires entre eux pendant que l’on se déchirera pour les miettes.

Le temps des brebis galeuses est revenu.

Et j’en suis.

De la récupération en milieu alter

Danielle Bleitrach a visiblement beaucoup de comptes PERSONNELS à régler avec ses anciens amis, et il lui arrive de péter les plombs. Il serait bon de lui demander si elle a changé à 180 degrés sa vision politique du monde au point de renier ce qu’elle a écrit il n’y a pas si longtemps :

Il faut en finir avec l’Etat d’Israël et le sionisme

« j’affirme qu’il n’y aura de solution qu’à travers la suppression de l’Etat d’Israël, de l’entité étatique qui aujourd’hui fait la démonstration de sa nocivité pour tout le monde, pour les Palestiniens, pour tout le Moyen orient, pour les juifs de la région et ceux du monde entier. Cet Etat, pure création coloniale, à travers lequel depuis les origines jusqu’à nos jours, les Européens, les Occidentaux font payer le génocide nazi à des peuples du Moyen-Orient qui n’y sont strictement pour rien, est de ce fait une monstruosité morale et politique…

Que ceux que l’on a dupé avec le sionisme aient le droit de rester sur la terre, qui est devenue la leur, ne dépend que de leur capacité à la coexistence et, pendant un certain temps d’une surveillance internationale, mais le sionisme et l’Etat d’Israël n’ont pas le droit à la survie politique. Mais il faut dire du sionisme ce qu’il est en réalité, une entreprise coloniale par laquelle les puissances occidentales ont prétendu se débarrasser des juifs qu’ils n’avaient cessé de martyriser pendant des siècles, une manière de considérer les juifs comme étrangers dans leurs pays, une sinistre duperie… »

http://socio13.wordpress.com/2009/0...

Auschwitz-Gaza

[…] Au nom de quoi veut-on nous faire accepter que le droit soit du côté des meurtriers, parce qu’il y a eu hier Auschwitz hier on justifierait aujourd’hui Gaza ? Assez d’hypocrisie, vous avez toléré hier Auschwitz vous français peuple pétainiste, vous avez fermé les yeux sur le martyr des juifs, enfermés les républicains espagnols que vous aviez trahis dans des camps, vous avez offert à Montoire avec des applaudissements toutes ces victimes, vous avesz envoyé des lettres pour vendre les juifs, pour vous approprier leurs biens, et c’est vous les collabos qui régnez en France aujourd’hui. En ce temps là il y avait des communistes, des combattants capables d’aller rejoindre dans les camps les victimes, ils ont été eux-aussi trahis par leurs dirigeants collabos. Et moi qui n’en peut plus de voir se rejouer éternellement Auschwitz, je n’ai plus de parti, plus de collectif pour agir, mon cri ne s’entend pas, je suis seule à errer comme une folle sur les ruines d’Auschwitz-Gaza, que les bourreaux soient maudits.

Danielle Bleitrach

http://www.legrandsoir.info/Auschwi...

Ça va bien plus loin que ce qu’ont pu dire n’importe quels Chouard ou Bricmont et qui les fait traiter de fascistes et de négationnistes. Mais bon, fallait ça pour la démonstration…




copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.