Indymedia Grenoble

Le recul social ne se négocie pas, il se combat!

Friday 8 February 2013 par CNT UD 38

[Travail / Précariat] [Autres infos]

Ci-dessous un tract diffusé sur Grenoble pour avertir des dangers du nouvel accord de "sécurisation de l’emploi" signé par le MEDEF et des "syndicats" patronaux (CFTC, CGC, CFDT), et dont le but est de renforcer (comme si c’était nécessaire) les pouvoirs des patrons et d’écraser encore plus les salarié-e-s. Le PS, allié au MEDEF, veut faire passer ce texte le plus vite possible au parlement.

« Le recul social ne se négocie pas, il se combat !

Les gouvernements changent mais pour les travailleur-se-s rien ne change, ce sont toujours les mêmes politiques au service du patronat qui se mettent en place.

Du pacte de compétitivité à l’accord « sécurisation de l’emploi » du 11/01/2013, on retrouve la même logique : des cadeaux au Medef, les véritables dirigeants du pays, et l’austérité pour nous.

Les plans de licenciements s’enchaînent, l’accès aux soins et au logement devient problématique, la précarité et la misère s’installent durablement, on taille dans la dépense publique, c’est-à-dire la santé, les transports... la riposte sociale est réprimée, criminalisée.

On continue les mêmes politiques racistes contre les sans-papiers, les roms, boucs émissaires d’une crise qui profite aux riches.

La relance de la compétitivité c’est...

Le gouvernement nous vend sa relance de la «compétitivité» : 20 milliards d’exonération de cotisations sociales (ce qui signifie une baisse de nos salaires socialisés et sacrifie notre système de protection sociale), hausse de 2 points de la CSG, hausse de la TVA, c’est à dire un impôt qui prend à tous-tes pour donner au patronat et aux actionnaires...

Tandis que le gouvernement ne cesse de caresser le MEDEF dans le sens du poil, qu’en est-il pour les employé-e-s de PSA, ARCELOR, Renault et consorts, les licencié-e-s, les précaires, victimes quotidiennes des politiques d’austérité et des restructurations capitalistes ?

Ce n’est pas l’augmentation du SMIC de 3 centimes par heure, ni les miettes prévues pour les bénéficiaires du RSA (une soixantaine d’euros sur 5 ans, de qui se moque-t-on ?) qui vont y changer quelque-chose !

... plus de licenciements

Comme s’il n’y avait pas assez de licenciements un accord national a été signé pour les accélérer.

Le nouvel accord national interprofessionnel pour «la sécurisation de l’emploi» de 2013 a été présenté comme une victoire du dialogue social, il a été signé par le MEDEF et trois «syndicats» de salari-é-es (CFTC, CGC, CFDT).

Mais une victoire pour qui ? Cet accord valide les plus importants reculs sociaux de ces dernières années.

...et la remise en cause de droit du travail

En contrepartie de quelques ajustements mineurs pour satisfaire les syndicats traîtres (CFTC, CGC, CFDT), cet accord est une machine de guerre patronale pour pouvoir virer, licencier plus facilement, pour pouvoir remettre en cause le droit du travail, augmenter la précarité.

Le patron pourra baisser les salaires et augmenter le temps de travail avec les accords de «maintien dans l’emploi». Les salarié-e-s ont le «droit» de refuser mais ils-elles seront alors licencié-e-s.

Le patron pourra demander la mobilité à ses salarié-e-s/esclaves, en cas de refus, ce sera la porte.

Les plans sociaux seront facilités, leur contestation rendue beaucoup plus difficile, le temps pour poursuivre son patron aux prud’hommes sera largement réduit.

De même cet accord soi-disant pour lutter contre la précarité va développer les CDI intermittents (pour le moment limités à certaines branches) c’est-à-dire généraliser ces contrats précaires.

On comprend la logique de cet accord, les travailleur-se-s seront encore plus des variables d’ajustement soumis au bon vouloir patronal. On te presse au maximum et dès qu’on n’a plus besoin de toi, on te jette !

Ça nous permet de voir que le dialogue social tant vanté n’est qu’un moyen de faire avaler la pilule des reculs sociaux aux travailleur-se-s.

Le seul dialogue social qui peut nous faire gagner est la lutte, la grève, les occupations, le sabotage.

Pour l’égalité social et l’autogestion

La «gauche» au pouvoir présente cet accord comme une réussite et veut le mettre en place au plus vite.

Nous voyons bien que ce ne sont pas les élections qui peuvent changer quelque chose, c’est en reprenant conscience de nos forces que nous pourrons reprendre ce qui nous appartient.

Nous appelons les travailleur-se-s à quitter les « syndicats » qui ont signé ces accords pour rejoindre des syndicats de lutte.

Nous appelons les organisations syndicales non signataires à ne pas se contenter de critiquer oralement ce recul social mais à participer à la construction d’un mouvement de grève interprofessionnelle à la base.

Nous appelons tou-te-s les travailleur-se-s, les précaires, les chômeur-se-s à se mobiliser contre l’accord de « sécurisation de l’emploi », contre la politique patronale de ce gouvernement, contre les mesures d’austérité, pour le partage des richesses, pour l’égalité sociale et l’autogestion. »


Attached documents


Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
20 mg accutane info about bimatoprost prices us pharmacy buy lumigan online uk http://cnam-mantespoissy.fr/zofran-otc-drug/ http://hakkenraid.fr/cheapest-toprol-xl-50mg/ about buy nuvigil online vasotec in mexico more rulide tablets 50mg acyclovir cernos 10 gel http://focuszero.com/ranbaxy-esomeprazole-uk/ arcalion price in egypt in india http://empire.histofig.com/buy-modalert-australia/ order levitra http://www.cuisine-arabe.com/buy-valacyclovir-1000-mg/ xenical usa buy http://hakkenraid.fr/cymbalta-6220-mg/ http://focuszero.com/protonix-for-sale/ generic bupropion cost orlistat cost in california prednisolone mg finasteride online http://hakkenraid.fr/bupropion-price-at-walmart/ promethazine hydrochloride 25 mg in california buy desyrel 50 mg zenegra pills in india about ciprofloxacin price dapoxetine malaysia information veenat 100 medicine admenta 5 mg antabuse generic price oracea canada buy snovitra without a prescription about purchase careprost online mirtazapine tab http://www.cefs.org.ar/metronidazole-available-forms/ cabergoline greece generic version of zyprexa dilantin purpose memantine availability in usa about tadarise 20 tablet arcalion avis http://cnam-mantespoissy.fr/lasix-kaufen/ http://cnam-mantespoissy.fr/mobic-7-5-oral-tablet/ progesterone sr cheap valacyclovir hcl over the counter bupropion http://focuszero.com/bactrim-online-overnight/ buy testosterone undecanoate oral capsule http://geopolintel.fr/stendra-generico/ ranbaxy caverta order bactrim d.s xtane natco pharma in uk fertyl super 100mg information about xenical brand chloroquine malaria buy prilosec australia aurochem laboratories aurogra valtrex drug