Indymedia Grenoble

Demande de conversion d’amendes et condamnations pécuniaires en travail d’intérêt général.

Wednesday 27 February 2013 par anonyme

[Travail / Précariat] [Répression / Contrôle social] [Autres infos]

Le 27/02/2013

Objet : Renouvellement de demande de conversion d’amendes et condamnations pécuniaires en travail d’intérêt général.

À l’intention de la direction générale des finances publiques, À l’intention du comptable du trésor par procuration,

J’ai bien reçu vos 8 courriers. Je les ai bien lu, et, sauf erreur de ma part, le montant total exigé s’élève à 1071€. Son règlement m’est commandé sous huit jours. Preuve que vous ne manquez pas d’une qualité éminemment appréciable : l’humour.

Plus sérieusement, je renouvelle, par la présente, ma demande précédente de conversion d’amendes et condamnations pécuniaires en travail d’intérêt général. Et je vous demande, humblement, d’au moins prendre en considération ce que je me donne ici la peine de vous écrire. Je vous prie de m’adresser une réponse sensée, et je vous somme, au nom d’un espoir de dialogue entre administration et administrés, de cesser d’employer vos courriers types et conséquemment de nier toute possibilité de médiation.

Je réitère mon argumentaire :

1)Je suis au RSA *Comme vous le savez, le montant de ce revenu mensuel est de 417€. Ce qui peut paraître peu, ou beaucoup, peu importe, car relativement au règlement de 1071€ m’étant commandé, il est insuffisant. Et surtout, il est insaisissable. *S’agissant de « mes biens et autres avoirs », je tiens à préciser que je privilégie l’usage à la possession (préférence essentiellement déterminée par mon piètre pouvoir d’achat), je loue une chambre meublée en collocation ; j’estime la marche, non la locomotion.

2)Je suis citoyen *Et l’idée de participer à hauteur de 1071€ à l’effort de guerre en Afrique ou à l’enrichissement d’usuriers internationaux me révulse. *L’idée de participer à un travail d’intérêt général, à l’accomplissement de tâches utiles à notre communauté, cette idée me réjouit. Et c’est une possibilité légale.

Dans l’attente de votre réponse, avec une impatience impossible à dissimuler, je vous prie d’agréer, monsieur le comptable du trésor par procuration, l’hommage de mon respectueux dévouement.



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.