Indymedia Grenoble

"Les roms touchent 75 euros par jour sans rien faire !" : intox d’extrême-droite

Sunday 5 May 2013 par Clément Loranger

[Antifascisme] [Autres infos]

article plus commode à lire sur : www.debunkersdehoax.org

Debunkers des rumeurs/hoax d’extrême droite

Les Debunkers -càd. les démolisseurs- repèrent et démontent les hoax ( rumeurs, intox , fausses informations, trucages-photos, amalgames, usurpations, témoignages inventés, fausses lettres, fausses citations, déformations, diffamations, etc …) que fabriquent et diffusent les partisans de l’extrême-droite pour semer la haine et gagner en influence.


"Les roms touchent 75 euros par jour sans rien faire !" : intox d’extrême-droite

22 avril 2013. Revoici un de nos plus gros fournisseurs de hoax, "Mediapresse 75", (qui sous-titre son blog, sans rire : "on vous dit tout" ) .

"Scandale ! Un Rom vivant en France touche 75 euros net sans travailler ! "

"les populations Roms vivant en France touchent un joli pactole : 75€ X 30 Jours = 2 250€ par mois !" "Qu’on ne s’étonne donc pas du trou abyssal de nos finances…"

Le blog relaie "Novopress", prétendue "agence de presse" "indépendante", et en réalité attrape - nigauds mis en place par le groupe néofasciste "Bloc Identitaire".

En réalité : une astreinte judiciaire tout à fait exceptionnelle, concernant la Préfecture du Rhône

Bien évidemment, et contrairement au gros pipeau diffusé par "Mediapresse 75" et la fachopshère, aucun Rom, (comme aucune personne classée dans la catégorie "gens du voyage") ne perçoit cette imaginaire "allocation rom", que ce soit ces 75 euros / jours ou les 2250 euros mensuels.

En réalité, il s’agit d’un jugement prononcé à Lyon, le 3 avril dernier.( voir Rue89-Lyon)

Le tribunal administratif a estimé que la Préfecture était en infraction, au regard de la loi Dalo de 2009 (droit au logement opposable) ainsi qu’au regard d’une circulaire ministérielle de l’été 2012, pour ne pas avoir proposé une solution d’hébergement d’urgence à une douzaine de familles Roms expulsées d’un camp à Villeurbanne.

La loi dite "Dalo" , qui s’applique à toute personne, de nationalité française ou non, dit en effet très clairement : « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence ».

En conséquence, le tribunal a ordonné au Préfet du Rhône de proposer, dans un délai de 4 jours, un hébergement d’urgence aux familles les plus en détresse, sous peine d’une astreinte de 75 euros par jour et par famille ( et non pas 75 euros / jour par personne, comme "Novopress" ou Le Figaro l’écrivent faussement) . Le Préfet n’a pas contesté le jugement.

Ci-dessous, extrait de l’analyse du jugement, faite par un avocat : Le juge rappelle « qu’il appartient aux autorités de l’Etat de mettre en oeuvre le droit à l’hébergement d’urgence reconnu par la loi à toute personne sans abri qui se trouve en situation de détresse médicale, psychique et sociale en vertu de l’article L. 345-2 du code de l’action sociale et des familles, et qu’une carence caractérisée dans l’accomplissement de cette tâche peut constituer une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale lorsqu’elle entraîne des conséquences graves pour la personne intéressée. Il a pris en compte la situation familiale, médicale et l’âge des personnes pour estimer que leur évacuation du campement sans proposition d’hébergement de la part du préfet constituait une atteinte à une liberté fondamentale. Deux familles ont en revanche été déboutées car il s’agissait de couples sans enfant ne correspondant pas aux critères fixés par la jurisprudence.

Les roms, premiers boucs-émissaires, le tour des autres ensuite

Comme toujours, on voit que l’extrême-droite monte en épingle une histoire, désigne d’abord les roms, et tout ceux qui leur paraissent immigrés comme responsables du "trou abyssal de nos finances" . Dans la foulée, sont désignées comme abuseurs et fraudeurs toutes les personnes qui reçoivent des prestations et protections sociales, qu’elles aient la nationalité française ou non.

En réalité, c’est la fraude économique et fiscale qui pèse sur les finances publiques, bien plus que la la "fraude sociale"

cf Le Parisien, janvier 2013 : La fraude fiscale coûterait 80 milliards d’euros

cf Ras L’ Front Au FN on veut des frontières partout, mais on fait ouvrir des comptes en Suisse :

Voici qu’avec l’affaire Cahuzac, les Le Pen sont soudainement scandalisés par la fraude fiscale !

Eux qui menaient croisade contre les impôts, désignant de plus les bénéficiaires de prestations sociales comme étant des fraudeurs (et les immigrés étant les accusés favoris dans la propagande FN , alors que l’immigration rapporte tous les ans un gros paquet de milliards de bénéfice aux budgets sociaux).

Pourtant, cela fait longtemps que les syndicats des services des impôts ont estimé que, bien plus important que la fraude aux allocations sociales, la fraude des entreprises et la fraude fiscale représentent un montant annuel équivalent aux budgets de l’Education et de l’Intérieur réunis (voir Le Parisien, janvier 2013 )

Voilà Le Pen-fille qui nous serine de nouveau son air "pour moraliser , il faut rétablir les frontières"(cf Le Point).

Alors que le lendemain, Mediapart fournit de nouveaux détails sur "l’optimisation fiscale suisse" utilisée par Le Pen-père !

Alors que le grand ami de Le Pen-fille mais aussi ami de l’ex-ministre PS Cahuzac, Philippe Peninque ancien dirigeant du GUD, s’est spécialisé dans le "conseil" pour l’ouverture de comptes en Suisse et autres paradis fiscaux !

Voici une citation qui peut faire réfléchir, à l’heure où les extrêmes-droites et les droites s’unissent.

Texte attribué au pasteur protestant allemand Niemoller, mis en camp de concentration par les nazis.

" Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste. Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique."

Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. "



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
giardia flagyl ms japanese aleve in united states avodart 7.5 recreational strattera lasix ascites sevelamer hydrochloride zyrtec d cost fml media ct levaquin bruising estrace sedation seroquel senate quinine mp3 lipitor bowel movements cephalexin double vision canine neurontin zantac 250 mg advair ban trental raynaud about dexamethasone birth robaxin prednisone in mexico seroquel risperdal combivent 200 abilify for adhd bactrim for boils combivir abscesses topamax sun sensitivity arimidex diarhea in uk bael evil in canada lexapro migraine plavix black box in united states cephalexin nephrotoxicity generic avalide information kenalog generic clonidine tts patche more info about clonidine for psych makers of plavix synthroid iron levels in mayami http://www.region-limousin.fr/?buy=763073 epogen iron augmentin koolaid diarreah generic for lumigan distended stomach nexium http://www.region-limousin.fr/?buy=276193 spiriva assistance programs paxil no prescription info about generic for maxalt allegra lozinski acomplia 20mg sleepy z melatonin sleepwell mattress incorporated info about lamictal pregabalin http://www.region-limousin.fr/?buy=555333 tizanidine hydrochlorothizide in france http://www.region-limousin.fr/?buy=133021 anafranil pills in usa pseudomonas avelox blurred vision depakote in mayami famvir hearing welbutrin xl inderal info about darunavir hiv