Indymedia Grenoble

Critique du tourisme à la Zad de Roybon

écrit le 24/06/2018, actualisé le 24/06/2018

Un emploi sur dix dans le monde, la première source de recettes pour près de cinquante pays, le tourisme reste avant tout une affaire de gros sous. Pour cela on recompose la géographie autour de lieux emblématiques, on aménage le bord de mer, la montagne, le centre-ville, l’arrière-pays, la campagne et la forêt pour attirer le client et lui faciliter l’accès. On remodèle les paysages, le climat et l’histoire pour que le produit soit le plus attrayant. On crée les évènements qui séduiront les foules ; les festivals d’été sont légion. L’industrie touristique s’étend à tous les territoires et intéresse tous les secteurs de l’économie. Depuis quelques années, ce tourisme globalisant de masse inquiète. À Venise, Barcelone ou encore Marseille, une fronde s’organise. Face à la multiplication des navires de croisière géants et à l’augmentation du prix des loyers à cause des plateformes de locations de logements de tourisme, des manifestations s’en prennent aux excès du tourisme de masse.

Opposants à un projet touristique, le Center Parcs de Roybon, nous souhaitons questionner non pas seulement les excès du tourisme de masse mais aussi leurs alternatives. Nous souhaitons également nous intéresser à l’origine et à l’essence même du tourisme ; à ce tourisme qui ouvre les frontières là où elles sont étanches à celles et ceux qui ont quitté leur terre inhospitalière. […]

La Marquise à Roybon
du 29 juin au premier juillet

Lire l’article complet et le programme complet.

Du Montgenèvre à la maison Cézanne : contre les expulsions et les frontières dans les Hautes-Alpes

écrit le 22/06/2018, actualisé le 24/06/2018

Compte-rendu de la frontière de Montgenèvre : entre convocation à la PAF et refoulements

L’autre nuit, la PAF a tabassé un garçon qui suppliait de ne pas etre rapatrié en Italie. La police refoule aussi toujours plus fréquemment les mineur·e·s, souvent en leur mentant sur la destination finale du trajet en camionette, qui les déporte inexorablement en Italie. Gendarmes et policièr·e·s patrouillent sur les chemins avec des quads, en vélo et à pied, menaçant souvent de tirer sur celleux qui cherchent à traverser cette frontiere sans avoir la couleur de peau et les documents requis. En parallèle, le terrain de golf est à nouveau ouvert. Le tourisme est de retour dans ces montagnes.

Pendant l’hivers, ces sentiers qui sont fréquentés de nuit par les « migrant·e·s » sont des pistes utilisées par des milliers de skieureuses ainsi qu’une destination touristique pour les riches. En été, ils se transforment en terrain de golf, à ce qu’il parait propriété de Lavazza. La pelouse du terrain est bien entretenue, le « golf transformatalier », « dix-huit trous à cheval sur deux pays ! » comme illes l’appellent aussi. Ce terrain n’est accessible qu’à celleux qui peuvent payer. La frontière aussi a été privatisée. Elle est répartie entre les forces de l’ordre et les multinationales. […]

Lire l’article complet…

[Hautes-Alpes] Soirée de soutien à la maison Cézanne, à Gap

Oui, la maison Cézanne va fermer. Pourtant, elle accueille encore aujourd’hui une vingtaine de personnes exilées, des demandeurs d’asile qui sont censés avoir des droits. Parmi ceux là le droit fondamental d’être hébergés. […]

Maison Cézanne, face aux urgences de l’hôpital de Gap
le 23 juin 2018 à 19:00

Lire la page complète de l’événement…

Le Patio Solidaire contre les expulsions et les frontières

écrit le 20/06/2018, actualisé le 23/06/2018

Au delà du 30 juin, nous ne savons pas quel sort sera réservé au Patio par une équipe présidentielle qui fait la sourde oreille.

Nous nous donnons rendez-vous vendredi 22 juin à 8h30 au Patio pour marcher ensemble vers le Conseil d’Administration. Nous nous y rassemblerons pour petit-déjeuner, intervenir à l’assemblée, y présenter nos revendications et interpeller l’équipe présidentielle pour obtenir des engagements fermes.

Inventons avec le Patio le lieu d’une Université-Monde solidaire, et pas celui de la répression d’une expérience humaine et politique unique ! […]

Le Patio Solidaire, 1041 rue des Résidences à Saint-Martin-d’Hères
Le 22 juin 2018 à 8:30

Lire la page complète de l’événement…

Samedi 23 juin, de 15 heures à 1 heure :
- conférence,
- repas,
- concert

Dimanche 24 juin, de 12 heures à 18 heures :
- Tournoi de foot ! Inscriptions à 12 heures.

Le Patio Solidaire, 1041 rue des Résidences à Saint-Martin-d’Hères
le samedi 23 et dimanche 24 juin 2018.

Lire la page complète de l’événement…

Parution du journal de la Tambrouille #4 !

écrit le 18/06/2018, actualisé le 23/06/2018

Pour contribuer à la production d’une information post-situ culinaro-tiqqunienne d’excellence en synergie avec les acteurs citoyens de la vie du smart-campus grenoblois, la team du Journal de la Tambrouille™ a développé son quatrième opus avec la participation de Patrick Lévy, CEO de L’University of innovation Grenoble-Alpes.


Édito

Nous vous présontons nos plus plates excuses au sujet de ce numéro : notre équipe de rédaction a été noyeautéée par l’ultra-gauche. Il y a deux jours, pendant une paisible sieste en milieu d’après-midi, l’intégralité de notre numéro − initialement prévu sur le thème des fleurs et composé de joie, d’amour et de chansons de Tryo − a été subtilisé et remplacée par le journal que vous tenez entre vos mains. N’ayant aucunement le temps de recommencer notre travail à zéro, nous avons du nous résoudre à imprimer ce numéro tel-quel. […]

Lire l’article complet…

Télécharger le journal au format PDF :

PDF - 4.1 Mo

À Ahwahnee, projection et débat en soutien à l’Espace de Contreculture et Autogestion « La Libertaria » au Venezuela

écrit le 16/06/2018, actualisé le 16/06/2018

Je [Esteban] serais de nouveau en France, Suisse et Belgique de début juin à fin août et ferait une tournée de soutien au portail web Contrapoder.org, Indymedia Vénézuela et à l’Espace de Contreculture et Autogestion qui a ouvert en novembre dans une ferme de quatre hectares des Andes Vénézuéliennes sous forme de coopérative culturelle et agricole « La Cooperactiva ».

Un an après la dernière venue, le Venezuela est toujours meurtri par une classe politique (autant la gauche que la droite) corrompue et répressive, une ultra inflation (3000%, oui ça existe !) qui ne permet pas de manger, ni se soigner, des services publiques en mal fonctionnement quand ils fonctionnent, une délinquance sociale, policière et militaire débordante. Plus que jamais le peu d’anarchistes qui ne sont pas (et en veulent pas) partis du pays s’organisent par l’entraide et l’autogestion. Comme la nourriture est primordiale pour survivre.

La Libertaria sème et récolte de la contreculture et maintenant aussi des cultures organiques, nous présenterons de nouveau le documentaire « Extractivisme au Vénézuela », une présentation du nouveau lieu et la vente de tshirts…

À Ahwahnee, 106 rue des Alliés à Grenoble
lundi 18 juin 2018 à 19:30

Lire la page complète de l’événement…


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.