Indymedia Grenoble

Groupe "La dissidence", alerte anfasciste

mardi 26 juillet 2011 par anonyme

[Antifascisme] [Autres infos]

Indymedia Grenoble fonctionne selon le principe de la publication ouverte, c’est à dire que chacun·e peut y publier une contribution (textes photos, liens). Le collectif de modération n’est pas l’auteur des contributions. Celles-ci n’engagent que leurs auteur·e·s. L'équipe d'administration − comme indiqué dans la charte − n’a pas à porter de jugement collectif sur les contenus publiés.

Nous reproduisons ci-dessous un mail à propos d’un groupe nommé La dissidence ayant récemment fait un collage à Strasbourg :

« Voilà quelques infos sur un collage fait il y a peu par un groupe qui se nomme « La Dissidence ». C’est en fait un groupe qu’on peut qualifier de nouvelle droite et qui à écrit un manifeste qu’on trouve sur leur site http://la-dissidence.org/. Vu que c’est des gens qu’on ne connaît pas où dont on jamais entendu parler [...] et que ça a l’air très récent ça serait pas mal de diffuser des infos sur eux. Comme un « Manifeste de la dissidence française / 50 propositions pour relever la France » est disponible sur Internet (tjs sur le site) on peut se rendre compte que ça tourne beaucoup autour des idées de république démocratique et populaire, de souverainisme national (sortie de l’euro, rétablissement du franc par exemple), de consolidation de l’Etat, la justice et l’armée (100 jours de service militaire sont évoqués dans un des points du manifeste), etc. Ce ne sont donc assurément pas des potes. »

Effectivement, après quelques recherches rapides sur ce nouveau groupe dont le coordinateur national se nomme Vincent Vauclin (qui semble à lui seul produire quasiment tous les textes du groupe dans le but de « sauver la France »), nous trouvons les choses suivantes :

Sur le forum du groupe, VV, lorsqu’il diffuse quelques matériaux idéologiques, se réfère à Pierre Jovanovic, Michel Drac (diffusé par ERTV, la chaîne de Egalité et Réconciliation), Etienne Chouard, Thierry Meyssan, Alain Soral.

On y apprend également qu’il est opposé à l’enseignement de la théorie du genre puisqu’elle « menace les fondamentaux de la Civilisation et compromet les principes traditionnels de nos sociétés, en renvoyant le genre à une donnée socioculturelle alors qu’elle est avant tout biologique » (selon lui, « Cela montre que le Système promeut le chaos non seulement sur le plan économique, mais aussi sur le plan social ! ») ou bien encore qu’il a voté contre le mariage homosexuel et l’adoption puisque « le mariage est une institution morale qui vise à la fondation d’une famille dans un cadre spirituel/civil, or, par définition, l’homosexualité ne permet pas la fondation d’une famille, c’est donc un non-sens... D’un point de vue psychologique je pense que l’adoption est également un non-sens, étant donné la nature même de la parentalité, fondée sur une hétérosexualité qui structure notamment l’oedipe de l’enfant... » (il prend bien soin de préciser que « Ce n’est là qu’un avis personnel, la Dissidence n’évoque pas ce sujet qui appartient à la vie privée » (sic) après avoir pris soin de souligner que « Je ne suis pas du tout opposé à l’homosexualité qui est un comportement qui relève du privé, mais je ne vois pas comment on pourrait mettre cette sexualité sur le même plan que l’hétérosexualité, alors qu’il y a une différence de taille : l’une est guidée par des désirs narcissiques (et socialement déviants), et l’autre par une tendance naturelle et universelle. »).

Il a également accordé un entretien à Egalité et Réconciliation Provence (ce qui est bien peu surprenant, puisqu’il reprend les thèses soraliennes de libération nationale). Son appel du 20 juillet a été repris sur Le Grand Soir ou encore Alterinfo.

Sur un site d’actualité nommé L’Epicentre, qui n’est qu’une agrégation de flux RSS (la plupart des sites en lien sur Dissidence sont des sites très récents, voir même simplement créés pour l’occasion tant le contenu de ces sites est vide), on trouve comme sources d’informations, à côté des médias dominants : Egalité et Réconciliation, Alterinfo, Le Grand Soir, Réseau Voltaire, Contreinfo, ReOpen911, Infoguerre.fr, Mondialisation.ca, Enquête et débats, Conspipedia.

Dans la rubrique « Définition » du site Dissidence, nous trouvons une photo de 4 personnes devant l’affiche de l’appel du 18 juin de De Gaulle (sans compter les multiples drapeaux français disséminés un peu partout sur le site).

Quant aux 5 organisations aux noms peu attrayants (Mouvement Agir pour l’Avenir, Parti des Républicains, Union Nationale Démocrate, Socialisme et Souveraineté, Alternative Populaire) censées soutenir Dissidence, nous pouvons déjà éliminer plusieurs organisations fantômes : le Mouvement Agir pour l’Avenir a lui aussi été fondé par VV, le Parti des Républicains (qui n’est pas le Parti Républicain) est hébergé chez Hautetfort et ne contient, depuis 2007 [à voir, puisqu’il est possible d’antidater les messages], qu’une 10aine d’articles courts (leur page Facebook est aimée de... 4 personnes), L’Union Nationale Démocrate est hébergée chez Eklablog depuis juin 2010 et ne contient qu’une 10aines d’articles (composés en grande partie de reprise des productions de VV : manifeste, « revue » Perspectives, etc.), L’alternative Populaire hébergée chez Wordpress elle aussi depuis mai 2010 en contient une 20aine (mêmes remarques au niveau du contenu) - bref, ne semble avoir une réelle existence que Socialisme et Souveraineté (bien que créée en 2009) dont le logo est un coq sur fond bleu, blanc et rouge, et qui respire un air nauséabond en renvoyant vers l’UPR de Asselineau, Rébellion (diffuseur de la revue de la nouvelle droite Eléments), Comité Valmy... avec une prose homophobe (« tapettes du tertiaire ou enculés de bureau », « enculés mondains »...), traitant le blacks-bloc de « chemises brunes anarchistes », ...

Dans les liens proprement indiqués par Dissidence, nous trouvons plusieurs réjouissances déjà épinglées : Egalité et Réconciliation, UPR, Le Grand Soir, Dieudonné, Nos Libertés, Solidarité et Progrès, Voltaire, ReOpen911, AlterInfo...

Nous pouvons nous intéresser aussi au profil Facebook de VV, en lien sur ce site. VV est membre des groupes « Dieudonné », « Alain Soral », « Quenelle », « Ecole française de la dissidence et de la quenelle » (le « glissage de quenelle » est une expression de Dieudonné, largement reprise par les milieux proches de lui).

On note également la création, pour le moment plutôt virtuelle ou spectaculaire, de « Brigades de la Dissidence » dans plusieurs villes : Strasbourg, Angers, Marseille, Morestel, Nice, Dunkerque, Valenciennes, Paris 13ème, Lens, Bucquoy, Perpignan, Chambéry, Nantes, Privas, Lille, Esplas-de-Sérou, Ottange, Vitry-Sur-Orne, Besançon et Amiens (certaines ont un groupe Facebook ; et possède un mail présent sur le site, avec parfois le nom du responsable local). Les responsables ont pour nom ou pseudos : Adrew Bernard, Franck Delgado, Thierry Hayard, Lillia MC et Laurent Brunet.

Enfin, un petit aparté sur la situation à Strasbourg. C’est sans surprise que nous retrouvons au milieu de tout ce rouge et brun, nos copains Activeast, venu-e-s faire des appels du pied sur le forum de Dissidence. Mais l’histoire ne s’arrête pas là : en effet, à l’occasion du contre-G8 était organisé une « expérimentation potagère » qui s’est maintenant transformée en association nommée Si c’était ma terre et qui se présente comme une AMAP. Or, Dissidence encourage ses membres à mettre en place ou à participer à des AMAP et autres SEL (voir la plaquette du « projet Spartacus », la revue Perspectives du 2nd trimestre 2011, etc.) - et Activeast, sans être l’initiateur du projet, est engagé dans Si c’était ma terre.

Le responsable de la Brigade de Strasbourg est un certain Jérôme D., et on trouve quelques photos des personnes sur le site même de Dissidence (article Week-End militant du 23/24 juillet).

Sources (enregistrées) :
- Site La Dissidence.

- Forum Convergences, le forum de la dissidence française.

- Facebook.

- Pour les noms et organisations citées, voir les sources du document Activeast, relai exhaustif de la fachosphère (http://www.alsacelibertaire.com/?p=4378). Rajoutons également Radio Libertaire et la « liberté d’expression totale » : un piège mortel (http://mondialisme.org/spip.php?art...) ainsi que la brochure Comprendre « Comprendre l’empire » d’Alain Soral (http://www.esprit68.org/images/comp...).


Documents joints


Compléments d'informations :

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.