Indymedia Grenoble

[Campus] Quand Les Républicains font pression sur l’UGA pour faire expulser la salle A014

mardi 28 février 2017 par des usagers de la salle A14

[Infos locales] [Mouvements lycéens / Etudiants]

Grenoble le Changement nous avait pourtant prévenu mais, tous branques et beaufs qu’ils soient, on ne les avait pas pris au sérieux.

C’est une erreur normale, mais on regrette quand-même de ne pas avoir réagit.

Clément Chappet, président des Jeunes Républicains Isère malgré ses joues de bébé, a écrit un courriel sirupeux et hypocrite à la direction de l’Université Grenoble Alpes (UGA). Il se fait passer pour le premier étudiant venu qui passe par hasard à la salle A14, dont l’occupation a été obtenue à la suite de l’occupation de l’amphi G lors des manifestations contre la « loi Travail » du printemps dernier.

Cette salle est un lieu atypique sur la fac puisque c’est presque le seul endroit sur le campus où on peut croiser à la fois des étudiants bossant leurs cours, buvant un café, prenant des affaires dans la zone de gratuité, des ateliers informatique, et des réunions de collectifs tels que RUSF ou la Tambrouille…

Clément Chappet n’est pourtant pas le premier étudiant venu, et il n’est évidemment pas là par hasard comme il le prétend. En plus d’être un militant actif des Républicains, on peut le croiser dans des manifestations contre le plan d’austérité de notre mairie de sociaux traîtres en compagnie de Marc-André Ferreol, le responsable de l’affichage des Républicains 38. C’est un papy fasciste qui passe sa retraite à coller ses affiches pour LR mais aussi pour le MIL, descendant du SAC : la garde rapprochée de De Gaulle, qui a fini par assassiner ses propres membres qu’ils trouvaient trop « gauchistes ».

Mais revenons à notre sujet. Il y a moins de deux semaines, donc, notre louveteau s’est fendu du courrier suivant, retransmis sur son compte Facebook, et intelligemment commenté comme on sait si bien le faire sur ce réseau associal.

Il s’y plaint du fait que les matelas sont un peu sales, que des dessins à la craie aient été fait sur les murs, et que des gens y aient fumé. Pas pire que la moyenne des chambres d’étudiants, fût-il étudiant en droite ou en médecine.

Il y a même envoyé une vidéo assortie d’une petite musique dramatique dont la mise en scène étrangement familière rappelle celle déjà vue pendant les manifestation contre la « loi Travail » sur Grenoble le Changement (encore eux).

Et ce courrier a malgré tout eu un effet

Suite aux pressions des Jeunes Républicains, donc, la directrice de l’UGA Lise Dumasy fait parvenir un courrier à la salle A14 un courrier stipulant la fermeture prochaine de la salle (ce vendredi 3 mars à midi) pour des raisons « de saleté permanente, de dégradations, et de menaces directes sur les murs ». Bref, elle ne s’est pas foulée et elle a reprit les mots de Clémounet presque à la lettre.

Tenez vous informé en lisant les compléments d’information de cet article : nous essayons de convoquer une réunion dans la salle ces prochains jours, afin de s’organiser sur la conduite à tenir.

Vous pouvez réagir en envoyant un courrier à : dgs univ-grenoble-alpes.fr

Avis aux personnes intéressées…

Voici aussi la lettre de la présidente :

Une copie du courrier de Clémounet sur sa page Facebook :

JPEG - 450.4 ko


Documents joints


Compléments d'informations :
Réunion
par anonyme,
le 2 mars

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.