Indymedia Grenoble

Solidarité avec Barry ! Rassemblement au T.A. de Lyon, mardi 8 août, 14H

lundi 7 août 2017 par anonyme

[Infos locales] [Non classé]

SOLIDAIRES ET EN COLÈRE ! SOLIDARITÉ AVEC BARRY !

Mamadou Barry, résidant depuis plusieurs années à Grenoble, s’est vu rejeter ses demandes de titre de séjour et s’est retrouvé, comme beaucoup, "sans-papier". Le 31 mai dernier, dans le cadre d’une lutte pour le logement avec des demandeurs d’asile, il a été arrêté et envoyé au Centre de Rétention Administrative de Lyon Saint-Exupéry. Par deux fois il a été conduit à l’aéroport et par deux fois il a refusé d’embarquer. Il a été condamné à un mois de détention à la prison de Corbas. A sa sortie, vendredi 4 août, il a de nouveau été conduit à l’aéroport. Et il a de nouveau refusé d’embarquer. Il a été ramené au CRA de Lyon et est passé samedi au TGI de Lyon : le JLD a prolongé sa détention.

Mais lundi 31 juillet, Barry avait reçu une nouvelle OQTF qu’il a pu contester dans les 48h. Il passe demain mardi en recours. Le cycle infernal va peut-être enfin s’arrêter !

RASSEMBLEMENT AU TA DE LYON À 14H00 LE 8 AOÛT POUR SOUTENIR LE RECOURS DE BARRY !

Rappel des faits : répression contre une lutte pour le logement !

Le 31 mai, la police a expulsé un squat ouvert depuis plusieurs jours par les anciens habitant·e·s du squat du Village Olympique et leurs soutiens (un grand bâtiment squatté depuis plus de 4 ans et où vivaient presque 100 personnes). Il y a 2 ans déjà RESF avait protesté devant ce bâtiment public, vide depuis plusieurs années, pour dénoncer le refus des autorités de mettre à disposition les lieux vacants pour les personnes mal-logées. Quand la police a été prévenue de l’occupation, le bâtiment a été expulsé manu-militari et 11 personnes ont été conduites au commissariat, dont Barry venu rendre visite. À l’oral, certains flics ont prétexté des dégradations quand d’autres disaient que l’expulsion était liée au fait que les occupant·e·s venaient d’arriver. Balivernes ! Le lieu était ouvert aux quatre vents depuis longtemps et les habitant·e·s avaient de nombreuses preuves justifiant leur présence depuis plusieurs jours. Très vite la police a isolé Barry, prétextant qu’il était « spécial », après une nuit au poste il a été emmené au CRA. Le 20 juin (journée internationale des réfugiés), il a été conduit à l’aéroport pour être expulsé et il a une première fois refusé d’embarquer. Le 11 juillet, après 41 jours de rétention, un nouveau vol lui a été proposé qu’il a de nouveau refusé. Il a alors été directement emmené en garde à vue et passe en comparution immédiate à Lyon le 12 juillet à 14h.

Acharnement répressif et raciste

En février dernier l’électricité a été coupée dans le squat du VO, malgré les multiples alertes du danger que représente une coupure d’électricité, rien n’a été fait et trois semaines plus tard un incendie s’est déclaré entraînant l’expulsion du lieu de vie. Depuis cette date, les habitant·e·s et leurs soutiens sont en lutte pour obtenir un lieu de vie digne. En effet seule une trentaine d’habitant·e·s ont été trié·e·s et dispersé·e·s dans des centres d’accueil dans toute la France, tandis que la majorité d’entre eux ont été d’abord “mis à l’abri” dans des hôtels puis tout simplement mis à la rue. À quatre reprises des lieux ont été ouverts, mais à chaque fois ils ont été expulsés sans justification tenable… autant dire illégalement ! La rétention et les tentatives d’expulsion de notre camarade sont clairement un moyen de répression, une tentative pour instaurer la peur, briser les personnes et les décourager de s’organiser et de lutter. Depuis plusieurs mois maintenant nous nous organisons et faisons face à une répression féroce. Cela marque une volonté politique d’empêcher l’installation d’un nouveau squat pour les demandeurs d’asile et les réfugiés dans l’agglomération. Alors que la classe politique et les institutions font preuve d’un racisme de plus en plus décomplexé, des tonnes de bâtiments restent à l’abandon, des milliers de personnes survivent à la rue et la guerre aux pauvres s’intensifie. LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION ! UN LOGEMENT DIGNE ET CHOISI POUR TOUTES ET TOUS ! CONTRE LE RACISME D’ÉTAT, DETER’ ET SOLIDAIRES !

Pétition en soutien à Mamadou BARRY : http://www.educationsansfrontieres....



Compléments d'informations :
Mots de Barry
par anonyme,
le 12 août

Ci dessous les mots de Barry :

Paix et pardon en nous camarades frères et soeurs en humanité j’espère que vous aller très bien,moi je vais fort bien. Après ce jet du tribunal administratif de ma requete.

Je décide de saper la france . je m’envolerai pour l’Afrique dimanche. Je pense qu’Elle a besoin de moi et j’ai besoin de la servir et de me revoir en elle.

je vous laisse fidélité et amitié avec sagesse force et beauté.je vous invite de venir voir mon Afrique ma guinée quand vous pouvez sans peur mais avec respect.

1 jr je reviendrai car vous seraient là,la france ne bougera point mais moi j’suis un nomande frais et j’suis pas fais pourla routine je pense il est temps pour moid’aller prendre de l’air et partager avec les Africains d’Afrique mon savoir mes expériences pour n’est pas etre une bibliothèque qui brule ici.

Je serai très très honnorer si vous vener un jr dans ma guinée en amitié fidèle.

Barry gueule d’ange nègre

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.