Indymedia Grenoble

[La BAF] discussion sur la récupération de l’anti-sexisme + concert punk

par anonyme

vendredi 17 novembre 2017 à 19:30

2 chemin des Alpin·e·s à Grenoble

Soirée avec repas vegan, discussion (bilingue, tout sera traduit en français) et concerts.

19h30 : repas vegan et discussion autour de la récupération de discours anti-sexistes par des groupes nationalistes, regards croisés sur l’Europe centrale (Tchéquie) et occidentale. On pourrait partir de ce texte qui se situe dans le dernier disque de GATTACA :

La guerre symbolique dans laquelle le monde se trouve en ce moment nous montre dans un miroir. Ça nous montre que même si on a entendu des discours spectaculaires sur l’égalité et la fin de la nécessité du féminisme, ce sont les femmes qui, à la fin, sont otages de cette guerre. Nos deux morceaux parlent de ça.

« Nous ne vous donnerons pas nos femmes » — voilà l’un des slogans que des activistes anti-immigration, qui, en filigrane, en dit beaucoup sur leur propre culture. Dans ce pays [ndlr – la république tchèque], 60% de la population pense que les femmes sont responsables d’être violées. Des « étrangers » (ou des gens d’ « en dehors », des « impurs ») arrivent à faire descendre des milliers de personnes dans la rue, avec des panneaux arborant des slogans sur les droits des femmes, se convainquant eux-mêmes de leur propre vérité.

Quelle est la position des femmes dans cette « guerre » ? Elles ne sont qu’un butin de guerre. Les protecteurs autoproclamés de la tradition européenne qui disent « protéger les droits des femmes » ne font que les prendre en otage dans le but de consolider leur propre domination. Ils ne faisaient que cracher sur les droits des femmes et soudainement ceux-ci leur deviennent utiles lorsqu’ils arrivent à les faire rentrer dans leur programme nationaliste. Les ordres appelant à se couvrir, à se déshabiller, la police religieuse contrôlant le caractère conservateur de tenues vestimentaires, la police française vérifiant si les tenues de plage sont « assez européennes » — le principe est toujours le même. Le contrôle sur le corps des femmes se révèle être un facteur symbolique de la guerre pour le pouvoir. Et d’une certaine façon, on oublie que dans une société libre, ce devraient être les femmes qui contrôlent leur propre corps. Mon corps est mon corps.

21h : concerts avec :
- Gattaca (crust, d-beat / Tchéquie) - écouter
- Hledani (folk / Tchéquie)
- Fleuve (slow core / Grenoble)

prix libre
pas de chiens ni de relous

Lieu accessible

JPEG - 2 Mo

La BAF, c’est un centre social autogéré, qui met en place diverses activités autour de valeurs communes de solidarités, d’horizontalité, de convivialité, de luttes contre les oppressions, d’autogestion. La BAF fonctionne sans sponsor, ni subvention, les dons réguliers garantissant la bonne marche et l’indépendance du lieu. La BAF, c’est ce qu’on en fait, ce qu’on y crée.

Plus d’informations : https://labaf.org/



Compléments d'informations :

Ajouter un complément d'information

Voir le calendrier
copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.