Indymedia Grenoble

Communiqué et annonces diverses du collectif de la fratrie des glaneurs grenoblois

dimanche 7 janvier 2018 par Fratrie des glaneurs solidaires grenoblois

[Infos locales] [Répression / Contrôle social] [Ville / Environnement]

Indymedia Grenoble fonctionne selon le principe de la publication ouverte, c’est à dire que chacun·e peut y publier une contribution (textes photos, liens). Le collectif de modération n’est pas l’auteur des contributions. Celles-ci n’engagent que leurs auteur·e·s. L'équipe d'administration − comme indiqué dans la charte − n’a pas à porter de jugement collectif sur les contenus publiés.

Les annonces du moment de la fratrie des glaneurs solidaires grenoblois :

À Grenoble nous avons encore, à notre plus grand désarroi, découvert que plusieurs magasins ne respectent pas les glaneurs de manière générale en les empêchant de fouiller leurs poubelles tranquillement afin d’y récupérer la nourriture encore comestibles mais plus vendable pour les capitalistes.

Le Franprix de rue Nicolas Chorier à Grenoble récidive depuis un bon moment en ne sortant les poubelles le lundi, mercredi et vendredi que dans la matinée devant l’enseigne « voie publique » afin de dissuader les glaneurs de manière générale. Et si, malgré tout, une personne ose, le patron « un vieux facho ronchons » et quelques employé·e·s sortent de manière agressive du magasin afin de l’en empêcher.

Selon une source de notre collectif, un magasin à Grenoble du coté de Malherbes sortirait lui aussi ses poubelles en journée et payerait deux vigiles avec des chiens afin de garder et de dissuader les éventuels glaneurs qui oseraient faire de la récup’s dans leurs poubelles. À croire qu’ils n’ont que ça à foutre.

Le U Express de l’Estacade quant-à-lui se joue et fait perdre du temps aux glaneurs qui s’aventureraient dans leurs poubelles pour y récupérer de la nourriture, encore comestible mais non vendable, en les sortant de manière aléatoire tout au long de la semaine. Quand un glaneur lui demande à quelle heure ils sortent les poubelles, il répond ceci avec un grand sourire digne du Joker : « ce soir vers 20h30 ». Mais en réalité ils les mettent dehors le lendemain matin vers les six heures et quelques. Selon une rumeur deux individus viennent régulièrement récupérer les invendus dans les bennes afin de les revendre sur le marché de St Bruno et dans une petite épicerie grenobloise dont nous ne connaissons malheureusement pas le nom. Nous soupçonnons qu’un employé ou que le patron du U express en question se soit arrangé avec ces individus sans morale pour leur sortir les bennes ne contenant que le meilleurs et le plus chère comme la viande par exemple avant de sortir habituellement le reste. Si c’est vrai c’est scandaleux.

Les habitants de la commune de Fontaine sont de vrais collabos et de gros fachos envers les glaneurs de manière générale, mais pas que. Dès qu’ils voient des personnes faire les poubelles les insultent et les menacent d’appeler les flics fusent. Voir, els appellent directement les flics en toute lâcheté. Faites attention quand vous y êtes pour faire de la récup’.

Et dernière info du moment nous avons vraiment besoin de votre soutien en ces temps incertains. Vous souhaitez nous soutenir, c’est simple. Soit vous rejoignez le collectif pour participer à nos actions, soit vous pouvez le faire en partageant le maximum de nos publications à vos proches ou soit avec le bouton j’aime ou vous abonnez à notre page car si ont est plus nombreux nous pourrons faire pression sur les commerces qui ne joue pas le jeu et gaspillent. Nous recherchons toujours un local plus grand dans le coin de Chorier Berriat à Grenoble à titre gratuit ou avec un loyer symbolique, bien sûr, nous payons les charges comme l’électricité et l’eau. Pour toute autre formes de soutien ou questions n’hésitez pas à nous contacter via notre site web ou au pire en Mp via à notre page Facebook.

http://lafratriedesglaneurssolidair...

Sur ce ont vous souhaites une excellente année, santé, bonheur, amour mais surtout si vous êtes glaneurs, plein de belles récup’.



Compléments d'informations :
heu... qui ça ?
par Une fontainoise,
le 16 janvier

"Les habitants de la commune de Fontaine sont de vrais collabos et de gros fachos envers les glaneurs de manière générale, mais pas que...."

heu.... comment vous dire.

Je trouve ça vraiment utile de signaler des exemples concrets, et donc de dénoncer de manière ciblée des pratiques anti-glanage notamment celles des magasins, tout autant pour aider les glaneureuses à trouver des bons endroits et éviter les plans foireux, que pour dénoncer des établissements et peut-être leur faire changer de pratique. Également, pourquoi pas, signaler des endroits où des habitants ont dénoncé aux flics les personnes faisant les poubelles.

Mais, parmi vous, n’y a-t-il aucun-e fontainois-e ? J’en connais beaucoup qui font de la recup, qui parlent avec leurs commerçants pour récupérer leurs invendus ou les faire réfléchir sur leur pratiques, qui tentent d’empêcher leur bailleur social de faire fermer à clé leurs locaux poubelles etc. Bon, je fais bref sur le couplet habituel « on ne peut pas généraliser »

Quelques questions cependant, non pas morales, mais stratégiques celles-là : Si vous voulez transmettre cette pratique, avec qui souhaitez-vous le faire ? Comment pensez-vous faire du lien localement, entre habitant-e-s, glaneureuses, commerces ? … Quand vous passez le Drac pour aller glaner à Fontaine, connaissez vous les réalités des personnes qui vivent là ? Pensez-vous revenir plusieurs fois au même endroit ? Essayez vous de vous coordonner avec des fontainoi-s-es qui font aussi de la recup ?

Allez, pleins de belles recup à vous aussi !

Des exemples nous en avons...
par Le collectif de la fratrie des glaneurs solidaires de Grenoble,
le 17 janvier

Bonsoir,

Nous ne sortons pas d’un chapeau magique le cas de la commune de fontaine comme ça. Nous avons des exemples concrets de ce que nous avançons.

Premier exemple est au petit carrefour contact 39 boulevard Joliot Curie, j’y suis allé personnellement avec une autre glaneuse amie et un autre ami de notre collectif pour faire une récup" en début d’été. Nous avons glané comme à notre habitude là bas un soir de manière informelle. Au bout de quelques sacs de bouffe sortie une camionnette de la police fontainoise est venue à notre rencontre pour un contrôle d’identité avec vérification de ce qu’ont avaient dans nos sacs et au cas où qu’ont est rien dégradés sur place. Bon heureusement que ça s’est bien terminé au bout de 30mn et qu’on est reparti. Nous avons su que c’était des riverains du coin.

Nous avons eu à faire à un sale facho de merde jonchée fière et stupide du haut de son balcon du 6e étage proférer des insultes sexistes/misogynes des glaneuses de notre collectif, je cite "Grosse salope dégueulasse "Sale pute" ainsi que des menaces zélées d’appeler la police. Alors quand c’est des hommes il l’a ferme et fait profil bas certainement devant sa télé en train de bouffé une pizza premier prix à Carrefour Market en bas de chez lui. Cette histoire s’est produite le mardi qui a suivi Noël au 10 boulevard Paul Langevin lors de notre grosse récup’ hebdomadaire.

C’est pour ça que l’ont réagi ainsi et maladroitement.

Au plaisir de faire des récup’ avec vous ami.e.s fontainois et bonne année.

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.