Indymedia Grenoble

Fracas nocturnes

mercredi 24 janvier 2018 par L’EstRévoltant

[Travail / Précariat] [Répression / Contrôle social] [Autres infos] [Actions directes]

Indymedia Grenoble fonctionne selon le principe de la publication ouverte, c’est à dire que chacun·e peut y publier une contribution (textes photos, liens). Le collectif de modération n’est pas l’auteur des contributions. Celles-ci n’engagent que leurs auteur·e·s. L'équipe d'administration − comme indiqué dans la charte − n’a pas à porter de jugement collectif sur les contenus publiés.

Les impacts, nombreux, ne sont pas passés inaperçus pour qui sait reconnaître les responsables de la misère et de l’exploitation.

Dans la soirée de dimanche à lundi, entre l’avenue Cuisenier et la place Flore à Besançon, une série de coups a déchiré la nuit, sous un vent terrible et une pluie battante. Citoyens vigilants et policiers n’ayant rien entendus, les vandales ont pu agir en toute quiétude et retourner se cacher dans l’obscurité de la nuit.

Près d’une quinzaine d’impacts ont été découverts sur des agences interim (3) et des agences immobilières (2). Comme souvent dans de tels cas, plainte a été déposée à la police. Mais contrairement à d’autres faits divers produits par cette société morbide, il est préférable de ne pas en parler dans les journaux, au cas où certaines personnes cibleraient leur rage contre les vrais responsables de leurs malheurs.

Plusieurs genres d’arme pourraient avoir été utilisés : barre de fer, clé à molette ou plus simplement marteaux de type bricolage. Selon toutes vraisemblances, les auteurs étaient déterminés à frapper fort et à causer le plus de dégâts possibles chez les défenseurs de la propriété et de l’exploitation salariale.

S’agit-il d’un réglement de compte d’ordre privé, d’anciens exploités en intérim, de mauvais payeurs de loyer harcelés et/ou foutus à la rue, ou d’individus en guerre permanente contre la misère et ceux qui en profitent... ?

Willy Frapp



Compléments d'informations :

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.