Indymedia Grenoble

Dénaturalisation à coup de cutter des invendus de Leader Price d’Echirolles.

mercredi 14 février 2018 par Fratrie des glaneurs solidaires grenoblois

[Infos locales] [Ville / Environnement] [Révoltes / Luttes sociales]

Indymedia Grenoble fonctionne selon le principe de la publication ouverte, c’est à dire que chacun·e peut y publier une contribution (textes photos, liens). Le collectif de modération n’est pas l’auteur des contributions. Celles-ci n’engagent que leurs auteur·e·s. L'équipe d'administration − comme indiqué dans la charte − n’a pas à porter de jugement collectif sur les contenus publiés.

Bonsoir,

Nous avons fait une macabre découverte dans les bennes du Leader Price d’Échirolles. Plusieurs lots de compotes ainsi que de Ketchup ont était victime d’agression au cutter qui les a achevés bien tristement dans un bain de détritus. Le patron de l’enseigne par ces actes est une ordure sans nom d’autant plus que ses salarié.e.s exploiter ont du certainement s’exécuter à ces odieuses exactions malgré eux. C’est dégueulasse et une insulte envers les prolétaires précaires.

Nous vous invitons donc à prendre contact avec ce magasin et son responsable afin de lui rappeler la loi et les bonnes manières. D’une part que ça ne se fait pas de gâcher de la nourriture certes plus vendable, mais encore comestible alors que des gens en France et dans le monde crèvent de faim. D’une autre qu’il ne respect pas la loi du 2 février 2016 qui interdit de dénaturer les invendus de quelques manières que ça soit et oblige les magasins plus de 400m² de donner ses invendus à une association. De plus il oblige ses employés.e.s a faire la sale besogne à sa place.

Au passage, si le directeur agite le rayon paralysant du fait qu’il donne aux associations, ce n’est pas pour autant une raison.

Nous vous incitons à la même occasion de laisser des commentaires défavorables au magasin via Google avis.

Contact du Leader Price d’Échirolles :

04 76 29 05 22 Les Essarts, Avenue Victor Hugo, 38130 Échirolles

Partagez en masse, merci. Bonne soirée et à tout bientôt.



Compléments d'informations :
A propos de notre article
par La fratrie des glaneurs solidaires grenoblois,
le 21 février

Bonjour l’équipe d’indymedia Grenoble, nous n’avons toujours pas de réponse par mail de votre part.

Nous sommes dans l’incompréhension totale suite à la mise en débattu de notre récent écrit signalant le Leader Price d’Échirolles qui dénaturalise leurs invendus encore comestibles à coups de cutter. Nous ne comprenons pas cette décision de votre part. En quoi le fait d’avoir son propre réseau de diffusion empêche-t-il de relayer un article sur indymedia Grenoble que nous avons déjà publié sur notre page officielle Facebook ?

Nous ne comprenons ni l’acceptons ce choix de votre part du fait que d’autres associations, collectifs, groupes et maisons d’édition qui elles aussi publient sans quiétude alors qu’elles ont leur propre réseau de diffusion. Si on se base sur votre logique éditoriale, pourquoi la patate chaude ou pièce et main d’œuvre peuvent-elles s’exprimer ici ?

Nous pensions qu’indymedia Grenoble était une plateforme, un média alternatif qui permettait la convergence des luttes et la centralisation de l’information alternatif locale. Malheureusement, nous constatons que ce n’est pas le cas.

En ne montrant pas cet article vous faite la parbelle à la grande distribution, au capitalisme et à son monde. Etes vous sûre de vouloir cela ? C’est la question que nous nous posons actuellement.

Nous vous demandons donc de revoir votre décision et de nous permettre de relayer nos informations, alerte, dénonciation et communiqué sur indymedia Grenoble.

Sur ce bonne journée

Précisions sur la mise en débat ici et ailleurs
par Un-e d’Indymedia Grenoble,
le 22 février

Bonjour,

pour rappel, la mise en débat n’est pas un classification définitive, et encore moins une censure comme vous semblez le suggérer de manière douteuse ; l’article reste consultable dans sa section le temps nécessaire à la clarification de la situation. Indymédia Grenoble est un collectif autogéré. Si nous n’avons évidemment pas le loisir de nous réunir à chaque fois qu’un article est proposé, la mise en débat est justement l’un des outils permettant de visibiliser des opinions divergentes en notre sein, et donc le besoin d’en discuter. Ce n’est ni une condamnation, ni représentatif d’un point de vue collectif de notre part, c’est au contraire un outils indispensable garantissant une modération collective et non-autoritaire.

Nous aurons donc l’occasion de revenir en réunion sur cette mise en débat. En attendant, votre article sera parfaitement consultable sans qu’il soit besoin de remettre en doute notre fonctionnement normal ni de faire de procès d’intention.

En espérant que le malentendu est dissipé.

Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.