Indymedia Grenoble

Quelques notes sur la martyrologie libérale. Le cas Beltame

mercredi 28 mars 2018 par anonyme

[Outils théoriques] [Autres infos]

Indymedia Grenoble fonctionne selon le principe de la publication ouverte, c’est à dire que chacun·e peut y publier une contribution (textes photos, liens). Le collectif de modération n’est pas l’auteur des contributions. Celles-ci n’engagent que leurs auteur·e·s. L'équipe d'administration − comme indiqué dans la charte − n’a pas à porter de jugement collectif sur les contenus publiés.

Rappel des faits (pour celles et ceux qui vivent dans une grottes ou dans un squat).
Une prise d’otage dans un Super U vendredi 23 Mars près de Carcassone à Trèbes se termine par 4 morts et seizes blessés dont deux graves. L’assassin se réclamant de l’Etat Islamiste fait parti des morts, plombé par le GIGN. Un militaire, lieutenant Colonel Beltrame prenant la place d’une otage fait aussi parti des morts.
Première remarque : les journalistes ne parle que de 3 morts, l’assassin étant traité comme un « barbare » (Macron), un non-humain, comme-ci ce genre d’actes ne pouvait pas être digne de l’espèce humaine. Rabaissé au rang d’animal sanguinaire ra-di-ca-li-sé, le Pouvoir au sens large (media, Etat, flic) interdit toute compréhension polique de cet acte.
« La radicalisation », « la barbarie », tout ce discours dominant permet au pouvoir de se situer sur le terrain de la pathologie et de l’affect et d’ainsi évacuer tout débat, toutes prises de conscience de tels actes sur le territoire français.

En second remarque, il est interressant d’analyser le tapage médiatique autour du militaire sacrifié. C’était un mec habitué au situation de crise (4 ans comme escorte à l’Elysée) , un haut gradé parti en Irak en 2005 en tant que parachutiste pour faire la guerre et tuer. Ce n’est pas un enfant de coeur mais un type qui à déjà du sang sur les mains, du sang Made in France. Et ce n’est qu’un retour logique, quoique inopiné, qu’il se fasse tuer par un type sympatisant de l’E.I.
Cette remarque en implique une autre. Il y a guerre. La France mène des guerres aux moyen-orient et comme le dit le communiqué de l’EI après l’attentat : « L’homme qui a mené l’attaque de Trèbes dans le sud de la France est un soldat de l’Etat islamique, qui a agi en réponse à l’appel de l’organisation "à viser les pays membres de la coalition" internationale anti-EI ». Ce n’est qu’un juste retour de bâton quoique minime où quelques civils et un militaire meurt du côté français. La guerre c’est sale, c’est même dégueulasse parce que ça fait des morts, des victimes, et il n’y a pas à s’offusquer que de temps en temps une petite éclaboussure de sang rougissent le sol français. Combien a-t-on tué de civil Irakien.ne.s, Syrien.ne.s au nom de la République Française ?
Toutes ces remarques vous ne les lirez pas dans les journaux, ni sur Twitters ou Facebook parce qu’il y a en France une véritable stratégie de pacification civiles concernant tout ce qui se passe au sujet de l’islam radicale, des guerres impérialistes et de l’énorme implication de la France dans tout ce bordel.
Le startagème employé pour pacifier les masses et les acquérir à la cause étatiste c’est ce que l’on appel la Martyrologie Libérale. Cette méthode opportuniste est mise en branle après chaque assassinat impliquant un sympathisant ou un membre d’un groupe armé politique se réclamant de l’islam. Elle permet de mobiliser toute l’énergie liée aux affects créer par les média et la Réaction (indignation, haine, anxiété et peur) pour la mettre au service du renforcement des pouvoirs régalien, aux service du Chef suprême de la république : Le Président et sa cohorte.

Malgré le spectacle partout présent, il est très difficile pour un gouvernement de faire de la pub crasse, style marchand de Coca, c’est même interdit. Alors des évènements comme celui-ci sont une aubaine pour passer dans tous les media, pour imprimer dans toutes les belles petites têtes télé-citoyen.ne.s les images du carnage puis du héros-martyr (en faite c’est pas Beltrame mais Macron ici le héros, Beltram n’étant que le "propulseur" vers la martyrisation du Jupiter) afin de regagner quelques points dans les sondages et surtout de mobiliser les sentiments réactionnaires. Toute cette énergie ainsi canalisée aura des utilités, c’est fort à parier. Par exemple pour passer des réformes sécuritaires. On se demande après cet assassinat quelle loi merdique va encore nous tomber sur la gueule : Fiche S en taule ? Renforcement des dispositifs Sentinelle ? de Vigipirate ? plus de caméra, pas de barbue dans les super U ? De toute façon on le sais, il y aura toujours plus de fligues, de famas et de bio-contrôle dans cet état policier et capitaliste.

On ne reviendra pas ici sur toute la stratégie globale de la Martyrologie Libérale (nov-langue, bio-pouvoir, capitalisme de l’Anxiété, triangle du pouvoir, état d’urgence et état de siège...) mais on vous conseil de lire vivement cette brochure qui l’explique en détail. Voir ici



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.