Indymedia Grenoble

Compte-rendu de l’action du groupe Écran Total, le lundi 4 juin à l’agence Pôle emploi de Villeurbanne

mercredi 13 juin 2018 par anonyme

[Infos locales] [Sciences / Nécrotechnologies]

Indymedia Grenoble fonctionne selon le principe de la publication ouverte, c’est à dire que chacun·e peut y publier une contribution (textes photos, liens). Le collectif de modération n’est pas l’auteur des contributions. Celles-ci n’engagent que leurs auteur·e·s. L'équipe d'administration − comme indiqué dans la charte − n’a pas à porter de jugement collectif sur les contenus publiés.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué du groupe Ecran total et les deux versions du texte distribué au cours d’une action visant la « dématérialisation » et l’informatisation à Pôle emploi et ses conséquences pour les chômeurs et les employés…

Les deux versions du texte distribué.

PDF - 79.8 ko
PDF - 271.4 ko

Rendez-vous était donné à 10h où un groupe d’une quinzaine de personnes composé de membres du collectif Ecran total et leurs soutiens ont investi l’agence. La volonté était de discuter avec les chômeu.rs.ses et les salarié.e.s en distribuant un texte de 4 pages et un tract d’une page (ci-joint) ; fruits d’une enquête de plusieurs mois sur la « dématérialisation » made in Pôle emploi.

L’occupation a été mise en scène autour de 3 personnes jouant le rôle (ou pas) de chômeu.r.se.s. ne souhaitant pas utiliser l’outil informatique et un autre trio se faisant passer (ou pas) pour des chercheurs d’universités envoyés par l’Observatoire national du Numérique pour mener une enquête sur l’impact de la numérisation.

Pendant ce temps-là, les autres membres du groupe discutaient avec les chômeu.r.se.s, et ont entendu ceci : « Toutes les personnes qui sont là ont un problème avec Pôle emploi sinon elles ne seraient pas là »,

« C’est pas l’équipement informatique qui manque aux gens, c’est de comprendre comment ça marche ».

À une dame à qu’il était demandé si l’action l’avait dérangée : « Non, ce qui me dérange c’est le calcul des allocations chômage où je me retrouve avec 169€/mois. »

De la part d’une manager qui explique que les normes informatiques changent toutes les semaines : « On court après le progrès ». « Ce n’est pas le lieu pour discuter et informer les chômeu.r.se.s, vous pouvez le faire à l’extérieur de l’agence, dans la rue » unanimement relayé par les managers-vigiles.

Cette action s’est clôt par la chanson Ya Basta entonnée dans l’agence et qui a fait surgir un essaim de managers énervés que l’action se soit déroulée à leur insu et nous poussant vers la sortie. En sortant nous avons crié : « Travaille, cotise (ou consomme) et ferme ta gueule ».

La distribution des textes et les discussions ont continué à l’extérieur.

Nous avons été surpri.se.s par l’importance de l’équipement informatique répartis dans deux salles. Par contre, aucun stylo n’était mis à disposition.

Les informations contenues dans nos textes ont été confirmées par un manager en chef.

Par contre, pour les chômeu.r.se.s, comprendre qui traitait leurs justificatifs et comment étaient calculées leurs allocations chômage a été une découverte. Nous serons vigilant.e.s à mieux nous faire comprendre à l’oral par des personnes qui ne maitrisent pas la lecture, voire à traduire les textes dans des langues étrangères.

Le rendez-vous de la prochaine réunion Ecran total à Lyon a été transmis à des chômeu.r.se.s.



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.