Indymedia Grenoble

Émission radio : « Sur la colère »

samedi 30 juin 2018 par anonyme

[Infos locales] [Féminisme / Genres / Sexualités]

Indymedia Grenoble fonctionne selon le principe de la publication ouverte, c’est à dire que chacun·e peut y publier une contribution (textes photos, liens). Le collectif de modération n’est pas l’auteur des contributions. Celles-ci n’engagent que leurs auteur·e·s. L'équipe d'administration − comme indiqué dans la charte − n’a pas à porter de jugement collectif sur les contenus publiés.

Pétage de cable, hystérie et hurlements, la colère des femmes est souvent caricaturée et ridiculisée, quand elle n’est pas carrément pathologisée.

Quelles sont les formes et les figures de la colère des « femmes » ?

Pétage de cable, hystérie et hurlements, la colère des « femmes » est souvent caricaturée et ridiculisée, quand elle n’est pas carrément pathologisée. À travers des extraits audio, on revient sur ces formes de décrédibilisation, et on se demande ce qui provoque ces explosions ; avant de traverser des formes de colère quant à elles bien prises au sérieux : violence, menace et auto-défense.

Comment transformer la colère en rapport de force politique ?

Lien vers l’émission : https://dijoncter.info/?sur-la-colere-207

[remarque exterieure : j’ai voulu ajouté des guillemets pour préciser que « femme » renvoi à une assignation et donc à un rôle social et des comportements attendu et imposé à un groupe de personne et non à une réalité inébranlable et englobante (qui ne verrait les individu.e qu’au travers de la binarité qui nous est imposé).Pour moi « femme » renvoi donc bien à quelque chose de subi, et permet de mettre des mots sur la manière dont s’incarne le rapport de domination sexiste/mysogine/homophobe et transphobe. mais pour moi « femme » ne permet pas d’exprimer la multiplicité de nos individualités dans laquelle se fier aux apparences pour supposé du vécu d’une personne serait réducteur pour les personnes qui ne se définissent pas (qu’) au travers de cette catégorie.

Bref, que crève le patriarcat dans tous les chemins qu’il prend et que vive la multiplicité de nos rapports aux genres et sexualités ! ]



Ajouter un complément d'information


copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.