Indymedia Grenoble

Projection de Hedera (2018) #3 et #4

par La BAF

mardi 22 janvier 2019 à 19:00

La Baf

19h : Repas vegan

20h : projection de 2 épisodes de cette série documentaire en 6 parties (qui peuvent aussi très bien se regarder indépendamment ou dans le désordre), puis discussion en présence de l’une des personnes qui a fait ces films.

Episode #3 : Rendre possible nos initiatives ​ (49’30)

Dans cette partie, il y a l’idée de montrer les choix et l’évolution de différents collectifs. Les modes d’organisation, les perspectives et les réalités sont différentes mais décrivent des parcours et des fonctionnement qui ont un sens. Ils montrent une adaptation, une envie de s’inscrire dans le temps, d’aller plus loin dans les luttes respectives.

Episode #4 : En longeant les failles​ (51’38)

Dans cette quatrième partie, nous partons du collectif qui peut donner des envies et de la force, qui constitue également un socle pour ce que nous vivons au quotidien. Mais nous sommes aussi dans l’analyse des difficultés et des souffrances qui en découlent, en lien avec les collectifs politiques et la vie à plusieurs. Au delà des échecs et des doutes, nous essayons de donner aux voix discordantes.

Prix Libre

La Baf, 2 chemin des alpins à Grenoble

Episodes #1 et #2 projetés la veille au Local Autogéré.

Episodes #5 et #6 projetés le lendemain au 102.

Texte de présentation de l’équipe qui a réalisé Hedera  :

« Nous sommes un petit groupe de quatre personnes, blanches, cis-en questionnement, hétéro-hétéra-bies et issues de classes sociales différentes (classe moyenne et inférieures). Nous faisons partie de ce qui est parfois appelé le milieu anarchiste. Mais ce milieu n’est peut-être qu’une somme d’individuEs sans lien apparent, des groupes qui se croisent et se décroisent, des tentatives de faire (encore ?) quelque chose contre les différentes dominations et oppressions systémiques. Nous ne savons pas vraiment où sont les limites de ce milieu, si c’est nous qui l’alimentons, si c’est la justice ou les médias. Parfois on le critique, d’autre fois il nous renforce avec plus ou moins de bonheur et plus ou moins d’affinité avec l’auto-définition.

Pour réaliser ces six films, nous avons défini de manière arbitraire un panel non-exhaustif de collectifs portant différentes luttes et modes d’actions, en gardant un contexte francophone proche. Après avoir identiié ces collectifs nous avons tenté de favoriser la parole des individuEs qui les composent et de mettre en lumière leurs propres questionnements tout en essayant de ne pas faire un catalogue et donc d’éviter de localiser les discours. L’ensemble du film amène une multitide de sujets et, de ce fait, la majorité d’entre eux sont plutôt abordés que développés, l’idée étant de faire apparaître des problématiques, de les mettre en en perspectives, tout en gardant la question du lien et de la non hiérarchisatin entre toutes ces dynamiques.

Par ailleurs, nous sommes conscientEs que, à travers l’image, nous fixons qu’un fragment de ces réalités d’aujourd’hui, nous espérons que cet objet, avec ses défauts, puisse être un outil de réflexion pour aller plus loin dans une perspective de luttes et d’émancipation.

Ah, au fait ! C’est notre première expérience documentaire (et peut-être la dernière) qu’on a réalisé avec peu de moyens et nous n’avions pas ou peu de pratique en vidéo. DIY Représente !! »

On peut aussi retrouver les 6 épisodes sur yiny.org



Ajouter un complément d'information

Voir le calendrier
copyLeft Indymedia (Independent Media Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.