[Clavière-Montgenèvre] Marcher pour briser les frontières
envoyé le 30/12/17
dimanche 14 janvier 2018 11:00
-

Cette année la Val de Suse a vécu une situation assez paradoxale. Tous les jours dizaines de personnes essaient de franchir les frontières de l’Etat à travers ses montagnes et ses cols, pour arriver là où ils voudraient construire un futur, malgré nombreux risques. Les frontières, ouvertes pour marchandises et touristes, comme prévu dans le projet inutile et nocif du Tav, sont -au contraire- fermées pour les personnes pauvres, forçant ainsi les migrants à parcourir des sentiers dangereux et potentiellement mortels.

Tandis que les passages entre Italie et France sont croisés par milliers de skieurs, les militaires et les gendarmes continuent à bloquer et à rejeter ceux qui ne sont pas nés dans le bon lieu du monde pour pouvoir voyager librement, insouciants des conditions climatiques extrêmes.

On ne veut pas attendre le silence de devoir enterrer des migrants aussi dans nos montagnes.

Les frontières doivent être ouvertes, tout de suite !


envoyé le 30 décembre 2017 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
7-gennaio-A4-bn-(...).jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top