Appel à se rassembler pour bloquer les expulsions
envoyé le 31/03/19
lundi 1er avril 2019 07:00
lieu : Centre Perce-Neige
adresse :

15 chemin de Ronde

, Grenoble
Mots-clés  Logement / Squats 

En cette fin du mois de mars, le printemps sera installé et avec lui la peur de se retrouver à la rue, pour des personnes et des familles de tous âges et de toutes nationalités : locataires en difficulté de paiement des loyers, retraités, jeunes, demandeurs et demandeuses d’asile, personnes malades, hébergés des centres hivernaux et de foyers… C’est inacceptable et nous invitons à nous mobiliser ensemble contre ces expulsions.

Dès le lundi premier avril, certains centres d’hébergement ouverts durant la période de la trêve hivernale vont fermer en mettant à la rue une partie ou la totalité des personnes qui y étaient hébergées. C’est illégal et c’est une injustice sociale inacceptable ! L’hébergement d’urgence a pour mission d’être une porte d’entrée dans le dispositif d’hébergement global : le principe de continuité qui régit ces dispositifs oblige les structures à accompagner les personnes jusqu’à une solution d’hébergement ou de logement pérenne.

Pourtant, la remise à la rue de nombreuses personnes à la fin de la trêve hivernale est devenu une pratique courante pour certaines associations dites « du social », au mépris de tous les cadres législatifs concernant le droit à un toit. Nous refusons ces logiques qui privilégient l’obéissance à la préfecture et l’État (qui décide des dates de fermeture des structures et des remises à la rue) au détriment des droits des personnes, et qui mettent la peur au ventre à toutes celles et ceux qui se retrouvent exposé·e·s aux pressions des hébergeurs et parfois des policiers.

En conséquence, le Front contre les explusons appelle à se réunir le lundi premier avril à sept heures devant le centre Perce-Neige (croisement du chemin de Ronde et de la rue du Souvenir, Île Verte) à Grenoble, où dix-huit personnes risquent d’être remises à la rue… pour s’opposer aux fermetures sans relogement, et demander la pérennisation des places ou le relogement de l’ensemble des personnes hébergées.

Nous appellerons à des rassemblements pour bloquer les expulsions devant les logements, les centres, les foyers ou les squats autant de fois qu’il le faudra, restez attentifs !

Venez avec du café, du thé, des banderoles, des idées de slogans à entonner pour être entendu·e·s par-delà les murs des centres, et de quoi filmer et prendre des photos !

Soyons nombreux et nombreuses pour montrer notre soutien aux premiers et premières concerné·e·s, et faire respecter le droit de tous et toutes à un toit digne.


envoyé le 31 mars 2019 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
dal_logo_01.png
tract_manif-2.pd(...).pdf

Compléments
  • Aucun compléments d

Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top