Ca chauffe à Berlin envoyé le 27/03/19 - Non locaux
EELV, réveille-toi pour les élections européennes ! envoyé le 26/03/19 - Non locaux - 3 compléments
Avis de tempêtes #15 envoyé le 20/03/19 - Non locaux

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Réunion festival féministe Bad Astéroïdes envoyé le 27/03/19 - Ailleurs sur le web
Trois manifestations séparées à Grenoble ? envoyé le 24/03/19 - Ailleurs sur le web - 1 complément
Vérité et justice pour Adam et Fatih envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Journée de grève générale, de manifestation et d’actions envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Emission Radio Dégenré-e sur la Oi ! Féministe envoyé le 18/03/19 - Ailleurs sur le web

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Terroristes... ou Resistants ?
envoyé le 24/06/09 Mots-clés  Répression / Contrôle social 

TERRORISTES OU RESISTANTS ?

Qu’est-ce qu’un SQUAT ?
un ensemble d’individu-e-s convaincu-e-s qu’un autre type de fonctionnement social est possible ici et maintenant, qu’il peut être vecteur d’art, de création, d’évènements, de production...
Sa subversion est induite dans son type defocntionnement. Et ses objectifs : pas de chef(taine), pas de leader, ni de ligne définie. Militer par l’exemple et par l’action directe beaucoup plus que par les beaux discours et les belles promesses.

L’ETAT l’a compris, donc il REPRIME.
Car cette subversion - inclassable - lui échappe dans la mesure où elle se créé dans des espaces qu’il néglige, les interstices de son ordre moral. Son terrain à l’abandon devient celui des idées, du rêve, de l’art, de la création mise en pratique quand les armes de sa répression dont plus habilitées à se colleter à des grévistes, des manifestants, ou bien des « vrai-e-s » terroristes armé-e-s.

L’ETAT doit remettre cela dans l’ordre du quantifiable et d’identifiable d’où...la terminologie « terroriste ».

Nous ne pouvons que constater le désarroi des individu-e-s réprimé-e-s face à une telle agression aussi bien démesurée qu’infondée.
Ainsi, la question de « politiser le mouvement » se pose.
Quel est le rôle des organisations politiques ou/et syndicales si ce n’est de « canaliser ce mouvement », de lui donner gage et ainsi d’être identifié par l’ETAT, justement ?

Ce mouvement INSAISISSABLE et clandestin se définissant comme autogestionnaire et dont l’objet et la subversion étant la création, la vie autrement, se retrouverait alors assimilé à une « extrême-gauche » dont il ne s’est jamais réclamé.
Si cet élan collectif et sa pratique pouvait être récupérés, ils basculeraient dans une opposition classique à travers l’encartement.
Corrompre ce mouvement spontané fait le jeu de l’Etat qui peut alors sans inquiétudes comptabiliser ses adversaires légaux, les identifier, les localiser et qui connaît déjà leurs objectifs sans surprise.

Les organisations déclarées, touchées par la tentation d’embrigader ces groupes informels auraient donc un rôle complice dans cette gestion.

Leurs idéaux réalisés au quotidien, ces acteurices cyniquement qualifiés de « terroristes », n’ont que faire d’être patronné-e-s par un(e)tel(le) ou par un(e) autre et vivant leurs projets en n’ayant pas besoin de se proclamer de quelque mouvance que ce soit.
Il leur suffit de se sentir partie prenante de la grande chaîne des invividu-e-s libres, décidant par elleux-mêmes à laquelle illes veulent substituer une vie sous influence. Une vie conditionnée...

NOUS SOMMES TOUS DES TERRORISTES POTENTIELS !

Face à toutes les formes d’OPPRESSION, opposons nos RESISTANCES !

Exigeons la libération des prisonniers politiques !

Collectif Autogéré de Résistance à l’Ordre Moral


Affiche trouvée sur les murs et les panneaux de Chambéry-city.


envoyé le 24 juin 2009 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • Aucun compléments d

Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top