Ca chauffe à Berlin envoyé le 27/03/19 - Non locaux
EELV, réveille-toi pour les élections européennes ! envoyé le 26/03/19 - Non locaux - 3 compléments
Avis de tempêtes #15 envoyé le 20/03/19 - Non locaux

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Réunion festival féministe Bad Astéroïdes envoyé le 27/03/19 - Ailleurs sur le web
Trois manifestations séparées à Grenoble ? envoyé le 24/03/19 - Ailleurs sur le web - 1 complément
Vérité et justice pour Adam et Fatih envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Journée de grève générale, de manifestation et d’actions envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Emission Radio Dégenré-e sur la Oi ! Féministe envoyé le 18/03/19 - Ailleurs sur le web

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Asile politique et accès au logement pour pouvoir vivre dignement : réquisition d’un bâtiment au 22 rue des Alpes
envoyé le 13/02/12 Mots-clés  Migrations / Sans-paps  Logement / Squats 

Communiqué, le 13 février 2012

Nous sommes des militants et militantes de l’agglomération grenobloise qui avons décidé de réagir face à la situation de demandeurs d’asile vivant dans la rue depuis des mois. Vendredi 10 février, nous avons donc ouvert un bâtiment appartenant à la mairie de Fontaine, vide comme des milliers de logements alors que des centaines de personnes vivent et dorment dans la rue.

Voici le message des personnes pour lesquelles nous avons réquisitionné ce bâtiment :

« Arrivé-e-s en France il y a plusieurs mois, nous en avons assez de l’injustice et de la tyrannie dans nos pays d’origine, aussi sommes-nous venu-e-s demander l’asile politique, pour vivre dignement comme doit pouvoir le faire tout être humain.
Depuis notre arrivée en France, nous vivons dans la rue dans des conditions inacceptables ; c’est pour cela que nous venons habiter dans ce bâtiment inoccupé.
Nous exigeons la reconnaissance de nos droits élémentaires, et de pouvoir ainsi participer activement à la vie de la société.
Nous ne cherchons ni la pitié ni la charité mais la solidarité, car c’est le devoir de chacun et de chacune de nous permettre de vivre dignement.
 »

Nous souhaitons rencontrer la mairie de Fontaine pour expliquer nos intentions et ainsi pérenniser ce nouveau lieu de vie.

Le Réseau du 22 rue des Alpes

NB : Contact sur place pour passer soutenir cette réquisition : 07 87 08 78 19


envoyé le 13 février 2012 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • 13 février 2012 14:56

    Ça tombe bien, cette action ne devrait pas fâcher le préfet de l’Isère, puisque le Conseil d’État vient de reconnaître que le droit à l’hébergement d’urgence est une liberté fondamentale, estimant “qu’il appartient aux autorités de l’État de mettre en œuvre le droit à l’hébergement d’urgence reconnu par la loi à toute personne sans abri qui se trouve en situation de détresse médicale, psychique et sociale ; qu’une carence caractérisée dans l’accomplissement de cette tâche, peut, contrairement à ce qu’a estimé le juge de référé de première instance, faire apparaître pour l’application de l’article L 521-2 du code de la justice administrative, une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale lorsqu’elle entraine des conséquences graves pour la personne intéressée”.
    Gageons que notre préfet saura gré aux militant-e-s de palier ses carences dans ce domaine...
    Voir l’article sur le site du DAL.

  • 14 février 2012 23:53

    Petite actualisation :
    - le bâtiment n’est finalement plus à la mairie de Fontaine, il a été revendu (depuis mai 2011 d’après le daubé du mardi 14/02) à un bailleur social (celui-là : http://www.rhonealpes.scichabitat.fr)
    - suite à la demande de RV qui lui a été faite par un appel à son cabinet, le maire a recontacté le « réseau du 22 rue des Alpes »... pour refuser tout rendez-vous (qui risquerait, selon lui, de donner du crédit à une action qui tend pourtant à faire croire -encore selon lui- que la mairie ne fait pas assez d’actions sociales, ce qui est faux -toujours selon lui)
    - mardi matin, un technicien de la régie (municipale..) des eaux est passé couper l’alimentation en eau du bâtiment, ou s’assurer qu’elle était déjà coupée.


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top