Ca chauffe à Berlin envoyé le 27/03/19 - Non locaux
EELV, réveille-toi pour les élections européennes ! envoyé le 26/03/19 - Non locaux - 3 compléments
Avis de tempêtes #15 envoyé le 20/03/19 - Non locaux

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Réunion festival féministe Bad Astéroïdes envoyé le 27/03/19 - Ailleurs sur le web
Trois manifestations séparées à Grenoble ? envoyé le 24/03/19 - Ailleurs sur le web - 1 complément
Vérité et justice pour Adam et Fatih envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Journée de grève générale, de manifestation et d’actions envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Emission Radio Dégenré-e sur la Oi ! Féministe envoyé le 18/03/19 - Ailleurs sur le web

1 | 2 | 3 | 4 | 5

[campus - Jardins d’Utopie] Appel pour une université d’été populaire
envoyé le 07/07/14 Mots-clés  Ville / Environnement 

Invitation à une université d’été populaire d’apprentissage aux alternatives !

Les Jardins d’Utopie, c’est un potager autogéré installé depuis huit ans sur le campus de l’université de Grenoble. Nous y faisons pousser des fleurs et des légumes, sans pétrole et sans produits chimiques, avec les mains (douces…). LES DOUX DINGUES !!! C’est donc un potager public sur un espace public : ni parcelles privatives ni rapports marchands, chacun vient cultiver ou récolter ce dont il a besoin. C’est, plus largement, un espace des possibles, un lieu d’expérimentation et de construction politique.

Malheureusement, cette joyeuse initiative a un ennemi de taille : la direction des universités elle-même, qui trouve qu’ « un jardin c’est joli l’été, mais l’hiver ça perd ses feuilles ». Le plan d’urbanisation Campus 2025, c’est le plan de bataille du PRES (Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur, organe réunissant les universités grenobloises et des chefs d’entreprises) pour devenir l’université la plus innovante du moooonde. Or, les Jardins d’Utopie ne correspondent pas à l’image que les investisseurs attendent. Le PRES veut donc tout détruire pour mettre à la place une « esplanade conviviale à dominante verte ». On croît rêver.

Pour imposer leur convivialité, ils nous attaquent en justice au tribunal administratif, pour dégradation de l’espace public. Avec l’appui du préfet, ils ont fini par gagner un procès après avoir perdu le premier. A partir du 10 août, ils auront donc les pleins pouvoirs pour détruire à coup de bulldozers et de forces publiques, les fruits de huit années de joie, de subversion, de squat, et de culture potagère autogérée.

Nous ne les laisserons pas détruire les Jardins d’Utopie. Un jardin se construit sur la durée et on ne déménage pas des légumes et des arbres fruitiers. De plus, ces jardins ont été créés en 2006 pendant les mouvements anti-CPE, c’est donc un lieu d’histoire et de mémoire des luttes. Si les parcelles actuelles sont détruites par la force, nous les replanterons, encore plus grandes, encore plus visibles et encore plus joyeuses !!!

Les Jardins d’Utopie sont donc définitivement une Zone A Défendre, une ZAD politique et potagère, un espace libéré des contraintes capitalistes et urbanistiques et qui le restera seulement si nous sommes nombreuses et nombreux le jour où les pelleteuses se pointeront.

Nous appelons donc toutes les bonnes volontés à venir camper à notre université d’été, sur les Jardins d’Utopie, à partir du samedi 9 août. Le but est d’imaginer et de construire l’avenir des jardins. Ce sera l’occasion également de faire convergence des luttes, que ce soit contre le TAFTA, contre le fascisme, pour les intermittents, les cheminots, les logements, la loi Fioraso… Nous maintiendrons le campement jusqu’à ce que le PRES admette l’existence des Jardins d’Utopie à leur emplacement actuel et annule les poursuites judiciaires.

Comment aider les jardins d’utopie ?

Rejoignez l’université d’été à partir du samedi 9 août !
Proposez vos idées d’ateliers et préparez le matos dont vous avez besoin : vannerie, bon plans, tricot, droit du travail, batucada, bêchage, cuisine tchécoslovaque, bougies, illégalisme, plantes comestibles sauvages…

Apportez de quoi dormir (tentes, couvertures, bâches), de quoi bricoler (planches, clous, scies), de quoi jardiner (outils, graines), de quoi manger et cuisiner, des bidons plastiques pour l’eau, des couvertures…

Ecrivez et téléphonez au « directeur de l’aménagement durable » du campus (envoyez-nous une copie des textes) :
Adresse postale : Jean-François Vaillant - Direction de l’aménagement durable - 141 rue de la piscine BP 86 - 38 402 Saint Martin d’Hères cedex

Téléphone : 04 76 82 40 55 - Email : amenagement.durable grenoble-univ.fr

Ecrivez et téléphonez aux mairies de Saint-Martin-d’Hères, Gières et Grenoble (voir bottin et internet)
Suivez régulièrement la situation sur Indymedia et le blog des jardins. Envoyez-nous votre contact téléphonique pour être prévenu si les pelleteuses menacent le jardin.
Diffusez cet appel dans vos réseaux
Faites des jardins !
Plus d’info : http://jardins-utopie.overblog.com et http://grenoble.indymedia.org

Contact : jardins-utopie(at)gresille.org

Jardinage collectif tous les mercredis à partir de 16h (Tram B et C, arrêt bibliothèque universitaire, devant la bibliothèque droit et lettre) puis campement à partir du 10 août.


envoyé le 7 juillet 2014 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • Aucun compléments d

Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top