Ca chauffe à Berlin envoyé le 27/03/19 - Non locaux
EELV, réveille-toi pour les élections européennes ! envoyé le 26/03/19 - Non locaux - 3 compléments
Avis de tempêtes #15 envoyé le 20/03/19 - Non locaux

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Réunion festival féministe Bad Astéroïdes envoyé le 27/03/19 - Ailleurs sur le web
Trois manifestations séparées à Grenoble ? envoyé le 24/03/19 - Ailleurs sur le web - 1 complément
Vérité et justice pour Adam et Fatih envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Journée de grève générale, de manifestation et d’actions envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Emission Radio Dégenré-e sur la Oi ! Féministe envoyé le 18/03/19 - Ailleurs sur le web

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Des gens marrants dans les Chambarans : deuxième partie : Pierre ne part plus en vacances
envoyé le 10/11/14 Mots-clés  Ville / Environnement  Révoltes / Luttes sociales 

Foret des Chambarans en danger, action de désobéissance civile pour ralentir le chantier

A peine trois semaines après l’achat du terrain à la commune de Roybon (pour une bouchée de pain, rappelons le), Pierre et Vacances a commencé le déboisage : trois machines sont sur place et ont déjà fait disparaître au moins 4 hectares de la forêt des Avenières.

Le rythme de travail comme les méthodes sont loin des pratiques annoncées par Center Parcs : nulle trace ici de traction animale ou de modification graduelle du milieu. Le débardage est réalisé par des machines lourdes qui ne sauraient faire dans la dentelle. L’urgence semble suffisante pour que le travail ne s’interrompe pas même le dimanche[1].

A ce jour, plusieurs recours ont été déposés auprès de la justice pour arrêter ce projet. Les résultats de ces recours ne seront pas connus avant au moins un mois. D’ici là, et face à l’empressement de Pierre et Vacances, nous n’avons pas d’autre choix que la désobéissance civile et l’action directe.

Ce dimanche 9 novembre, nous sommes donc de nouveau entré-e-s dans la forêt des Avenières pour ralentir le chantier en enlevant des piquets, balises et autres instruments de marquage du chantier. Nous étions encore plus nombreu-se-x que la dernière fois (une quarantaine), toujours plus déterminé-e-s, et venu-e-s de toute la France.

Car ce projet nous concerne tou-te-s. Comme tant de projets inutiles et contestables, il se fait au mépris de l’environnement et de la démocratie (cf. enquête publique loi sur l’eau), sur fonds publics (plus de 30M€ de subventions publiques), et s’appuie sur des choix économiques totalement irrationnels (Pierre & Vacances perd de l’argent depuis 4 ans, le cours de son action a radicalement chuté).

Aujourd’hui, nous avons largement altéré le marquage du chantier. Nous ne nous arrêterons pas là.

Demain, nous reviendrons, et après-demain, et chaque jour, jusqu’à ce que le projet soit abandonné.

Des habitant-e-s contre le projet de Center Parcs à Roybon


envoyé le 10 novembre 2014 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • Aucun compléments d

Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top