Ca chauffe à Berlin envoyé le 27/03/19 - Non locaux
EELV, réveille-toi pour les élections européennes ! envoyé le 26/03/19 - Non locaux - 3 compléments
Avis de tempêtes #15 envoyé le 20/03/19 - Non locaux

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Réunion festival féministe Bad Astéroïdes envoyé le 27/03/19 - Ailleurs sur le web
Trois manifestations séparées à Grenoble ? envoyé le 24/03/19 - Ailleurs sur le web - 1 complément
Vérité et justice pour Adam et Fatih envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Journée de grève générale, de manifestation et d’actions envoyé le 19/03/19 - Ailleurs sur le web
Emission Radio Dégenré-e sur la Oi ! Féministe envoyé le 18/03/19 - Ailleurs sur le web

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Article refusé par les modérateurs
Raison du refus :
11-Septembre : Indymedia (US) fait un bilan positif de 2011 pour le Mouvement pour la vérité sur le 11/9

L’année 2011 aura été pleine d’événements pour le mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre.

(http://truthandshadows.wordpress.com).

1/ Paul Simon s’est approché du micro à Ground Zero et quelque chose d’incroyable s’est passé.

L’auteur-compositeur-interprète avait été sollicité pour interpréter la chanson non violente «  Bridge over troubled waters  » lors de la cérémonie du 10ème anniversaire des attentats à New York, mais il ne l’a pas fait. Au lieu de cela, il se lança dans une version « habitée » d’un autre classique qui commence par «  Bonjour puissance des Ténèbres, ma vieille amie . » Simon avait décidé que la déclaration la plus appropriée pour la circonstance viendrait du «  Son du silence  ».

« Inconscients, murmurais-je, ne savez-vous pas que le silence s’insinue en nous comme le cancer… ».

Etait-il en train de protester contre le fait que les pompiers n’avaient pas été autorisés à assister à la cérémonie, ou était-ce encore plus profond, considérant qu’on ne parlerait pas de la vérité vraie sur le 11-Septembre ? Je ne sais pas, mais il n’a pas fait ce choix par hasard.

Ce fut le moment le plus émouvant de l’année, et, peut-être, le plus encourageant. La réponse « acceptable » des médias « mainstreams » à l’anniversaire de ces sombres journées fut empreinte d’une sorte de solennité contrite (je veux dire, parmi les médias, les officiels du gouvernement, et leurs copains – pas le public). Ce fut de la propagande qui n’honorait pas les victimes – elle cherchait à enterrer la vérité sur ce qui leur était arrivé.

Ce dixième anniversaire fut très important à plus d’un égard dans le combat pour la vérité sur le 11-Septembre. J’inclus l’anniversaire et tout ce qui l’a accompagné comme étant l’une des 9 histoires les plus importantes de l’année. Cela comprend le récit hallucinant des médias et toutes ces rétrospectives fabulées destinées à solliciter nos émotions et à nous faire oublier que nous avons aussi un cerveau.

Voici les autres histoires-clés telles que je les ai vécues (sans ordre particulier). Je suis sûr que les lecteurs en ont d’autres, et que certains peuvent être en désaccord avec mon choix. Je suis ouvert à toutes vos suggestions sur ce qui a compté pour vous en 2011.

2/ Richard Gage laisse tomber l’équipe du CIT, ignorant les réprimandes : le fondateur de « Architectes et ingénieurs », Richard Gage, a choqué beaucoup de membres du mouvement en février, lorsqu’il a publié une déclaration qui suspend son soutien aux recherches du CIT sur le Pentagone et à ses fondateurs, Craig Ranke et Aldo Marquis. Gage avait offert son soutien à leur travail, mais a subi ensuite des pressions importantes afin de le leur retirer ainsi qu’à leur film «  National Security Alert  ».

Apparemment, Gage a cédé à cette pression, puisqu’en février il a publié une déclaration sur 911blogger.com (le site qui a banni la plupart des soutiens du CIT et dont les contributeurs adorent démolir sans opposition le CIT).

Gage a fait la déclaration incroyable qu’en dépit du fait qu’il avait été impressionné au début par le film National Security Alert, il avait été surpris plus tard d’apprendre que les témoins qui contredisaient la trajectoire officielle avaient aussi dit qu’ils avaient vu l’avion percuter le bâtiment. C’est étrange d’avoir dit cela, puisque les témoins en font clairement part dans le film.

La déclaration de Gage a accrédité les recherches de noms aussi douteux que Chris Sarns, Victoria Ashley, Jim Hoffman, Frank Legge, Warren Stutt, Jeff Hill, et Gregg Roberts. En faisant cela, il a pesé de tout son poids en faveur de l’idée que nous ne pouvons pas prouver qu’un 757 n’a pas percuté le Pentagone et que probablement il y en a un qui l’a fait. Il aurait été beaucoup plus avisé de rester en dehors de la discussion sur le Pentagone. La cause et la crédibilité de Gage en ont souffert.

Au final, Gage suggère que nous en restions à l’idée qu’un 757 n’aurait pas été en mesure de percuter le Pentagone, et que nous évitions de dire qu’aucun ne l’a percuté. En d’autres termes, permettre à l’incompétence de tenir lieu d’explication, laissant par là même les responsables hors d’atteinte.

En avril, un groupe de 27 chercheurs de vérité (dont je faisais partie) a écrit à Gage une lettre de protestation contre ses actions l’appelant à s’expliquer sur son soutien choquant à l’ « escadron de la mort » anti-CIT. Il ne nous a jamais répondu.

La déclaration de Gage est ici :

http://911blogger.com/news/2011-02-08/richard-gage-completely-withdraws-support-cit

La lettre du groupe de chercheurs de vérité est ici :

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/02/18/richard-gage-joins-perplexing-gang-up-on-citizen-investigation-team/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/06/22/gage-ignores-challenge-by-911-truthers-to-justify-pentagon-reversal/

3/ Ben Laden : le pigeon du 11-Septembre Oussama Ben Laden est “tué” par les forces spéciales américaines : Début mai, les médias américains ont rapporté que le cerveau du 11-septembre avait été tué par les forces spéciales lors d’un raid sur sa résidence à Islamabad, Pakistan. Aucun reporter ne s’est demandé si c’était vrai ou non ; ils ont juste rapporté cela comme un fait. Et cela s’est passé juste à temps pour les commémorations du 10ème anniversaire.[1] Comme c’est pratique.

Et Barack Obama, clairement le chéri de la finance et des élites globalisées, a ouvertement endossé le mérite de cet exploit exceptionnel. Après tout, le gouvernement était à la poursuite de Ben Laden pendant toutes ces années, non ? Quelle ruse de sa part, de se cacher dans une grande résidence ultra-fortifiée à quelques pas d’un camp militaire pakistanais…

Par où commencer avec une histoire aussi fabriquée de toutes pièces que celle-là ? D’abord, cette histoire a changé pratiquement d’heure en heure. Il s’est agi initialement d’un échange de coups de feu avec un Ben Laden armé. Ensuite, il n’était plus armé. Puis, il utilisait sa femme comme bouclier humain. Puis non.

La chose la plus évidente est que le corps a été jeté à la mer, soi-disant en respectant la tradition islamique. Quelle preuve de tolérance religieuse de leur part ! Cela a aussi épargné au gouvernement d’avoir à prouver qu’il était bel et bien mort.

On nous a aussi dit que des plans pour de futurs attentats dans le style du 11-Septembre étaient en cours d’élaboration. Personne dans les médias n’a eu l’idée de relever le fait que tuer un ben Laden non armé – un agent connu de la CIA dont la famille a des liens avec le clan Bush qui remontent aux années 70 – pourrait rendre plus difficile la lutte contre ces prétendus attentats.

Et, bien sûr, il n’y aura donc pas l’un de ces procès houleux qui auraient pu mettre en lumière des informations contredisant l’histoire officielle du 11-Septembre.

Truth and Shadows posts :

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/05/02/obama-and-the-media-use-bin-laden%E2%80%99s-%E2%80%98death%E2%80%99-to-further-911-lie/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/05/14/media-uncritically-swallows-u-s-claim-that-bin-laden-planned-911-sequel/

4/ La plainte d’April Gallop contre la garde rapprochée de Bush[2] [jugée irrecevable par un juge cousin de Bush : l’ex-cadre administratif de l’US ARMY April Gallop poursuivait en justice Dick Cheney, Donald Rumsfeld, et le général Richard Myers pour des dommages et intérêts en relation avec les blessures qu’elle et son fils nouveau-né ont subi au Pentagone le 11 septembre 2001.

Ce qu’elle ne savait pas au moment de déposer sa plainte la première fois, c’est que celle-ci serait finalement rejetée en appel par le juge John M. Walker, un cousin de George W. Bush. Comme on pouvait s’y attendre, les médias mainstream ont ignoré cette affaire (à l’exception de CNBC). L’avocat d’April, William Veale, a essayé en vain d’obtenir le retrait du dossier des mains de Walker.

Gallop était à son bureau lorsqu’une énorme explosion fit s’écrouler le plafond au dessus d’elle. Lorsqu’elle reprit conscience, elle se fraya un chemin avec son bébé dans les bras, au travers du trou que le supposé vol 77 est supposé avoir créé. Elle ne vit aucun corps, aucune pièce d’avion, pas de kérosène, rien qui puisse suggérer qu’un avion venait de s’encastrer dans le bâtiment.

Gallop porta plainte en 2008, alléguant que les attaques du 11-Septembre avaient été planifiées au plus haut niveau du gouvernement US, et qu’elles étaient attribuées à des musulmans fondamentalistes pour créer un récit-alibi. Elle déclara qu’il existait une profusion d’informations qui montraient que les employés du Pentagone faisaient face à un danger imminent, et que si les procédures d’alerte avaient été activées, beaucoup de morts et de blessés auraient été épargnés.

Truth and Shadows posts :

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/04/10/the-fix-is-in-bush-cousin-presides-over-911-suit-against-cheney-rumsfeld/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/04/29/insult-to-injury-court-denies-911-plaintiff%E2%80%99s-appeal-threatens-sanctions/

5/ Les auditions de Toronto ont pratiquement ignoré l’ensemble des [nouveaux] indices du Pentagone : L’un des événements majeurs de l’année fut une série d’auditions qui eurent lieu à Toronto, Canada, programmée pour coïncider avec la commémoration des 10 ans du 11/9.

L’idée était d’avoir des « témoins experts » qui présenteraient des indices convaincants à un trio de modérateurs chargés de réfuter l’histoire officielle du 11-Septembre. Il fut décidé que seuls les indices les moins controversés seraient pris en considération, parce que c’est ce qui est le plus susceptible de mener au consensus. Cela signifiait : aucune invitation du CIT, ou de Barry Zwicker, pourtant natif de Toronto, l’un des membres leader du mouvement pour la vérité, ardent supporter du CIT.

Il y eut de nombreux témoins qui présentèrent les indices de démolition contrôlée du WTC, mais le Pentagone fut pratiquement ignoré. Nous eûmes droit à une présentation de 25 minutes sur la présence d’explosifs dans le Pentagone par Barbara Honegger, et une présentation de 45 minutes par David Ray Griffin sur les anomalies du vol 77. Soit moins d’une heure et demie pour un événement étalé sur 4 jours.

Mais il y avait d’autres présentations fascinantes qui se concentraient moins sur la partie des sciences physiques de l’événement, et davantage sur ses aspects psychologiques et politiques (avec les indices concernant les supposés pirates et les délits d’initiés qui précédèrent le 9/11).

L’événement doit donner lieu à la publication d’un rapport final qui est attendu avec impatience.

Le CIT a organisé à Toronto une projection de « National Security Alert » une fois les auditions terminées. Cet événement a eu du succès, rassemblant environ 200 personnes.

Truth and Shadows posts :

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/07/04/will-toronto-911-hearings-ignore-pentagon-to-avoid-%E2%80%98controversy%E2%80%99/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/08/20/eyes-on-the-pentagon-new-toronto-event-independent-of-911-hearings/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/09/05/quest-for-consensus-toronto-911-hearings-navigate-pentagon-minefield/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/09/13/my-toronto-hearings-911-notebook-the-good-the-bad-and-the-uninvited/

6/ Griffin semble vouloir concilier les diverses tendances dans le mouvement : David Ray Griffin a publié son dixième livre sur le 11/9 cet automne (9/11 Ten Years Later : When State Crimes Against Democracy Succeed), et il contenait une nouvelle orientation de la part de cet auteur prolifique et hautement respecté. Dans le chapitre du livre consacré au Pentagone, Griffin approfondit les critiques faites au CIT, selon lesquelles un avion a bien frappé le Pentagone, puis il les contrecarre à partir de ses propres arguments en faveur d’aucun avion.

La partie propre à Griffin est de loin la plus solide des deux, et je lui sais gré de ne pas céder à la pression pour dénoncer le CIT comme Gage l’a fait. Cependant le problème, du moins tel que je le vois est qu’il a, ce faisant, accordé trop d’importance aux recherches douteuses sur le Pentagone de David Chandler, Jonathan Cole, et Frank Legge.

Sa nouvelle position est de mettre de côté la question «  relativement peu importante » de savoir si un avion a oui ou non frappé le bâtiment, et de se concentrer sur les indices accablants selon lesquels un 757 piloté par al-Qaïda ne l’a certainement pas fait. L’idée, je pense, était de sortir de l’impasse créée par les positions tranchées pour ou contre celle du CIT, pour lequel un avion s’est dirigé vers le bâtiment, mais ne l’a pas percuté.

La présentation de Griffin à Toronto m’a laissé relativement perplexe, car pour tous les aspects des événements au Pentagone elle reposait essentiellement sur les positions avancées par Chandler, Cole et Legge. Ce faisant, il leur a donné un statut qu’elles ne méritent pas à cette heure.

Truth and Shadows posts :

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/09/16/griffins-embrace-of-anti-cit-researchers-a-setback-for-911-pentagon-research/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/09/25/griffin%E2%80%99s-%E2%80%98no-plane-hit-the-pentagon%E2%80%99-arguments-eclipse-%E2%80%98consensus-approach%E2%80%99/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/10/02/conflict-consensus-and-a-decade-of-911-lies-an-interview-with-david-ray-griffin/

7/ Le 9/11 Consensus Panel : David Ray Griffin annonce la création du 911Consensus Panel .[3] Griffin a en effet été impliqué dans une autre initiative majeure à but consensuel cette année, destinée à créer une banque de données fiables sur les manquements dans l’histoire officielle du 11-Septembre, à laquelle les médias et le public pourront se référer.

Début septembre a été dévoilée la création du 911 Consensus Panel. Il s’agit d’un comité d’experts constitué d’universitaires, de scientifiques, de journalistes, et d’autres membres importants du Mouvement pour la Vérité sur le 11-Septembre. L’objectif de ce groupe est de rassembler une liste de points capables d’atteindre un statut consensuel en recevant l’approbation d’au moins 85% des membres du comité (Ndlr – en suivant la méthode DELPHI, répandue aux USA notamment dans les milieux scientifiques médicaux et la prospective économique).

A ce jour, 13 points ont reçu l’agrément et sont disponibles sur le site du panel[4]. Rien d’extraordinaire, et un seul point concerne le Pentagone. Mais d’autres vont venir s’y ajouter, peut-être des centaines, selon sa fondatrice Elizabeth Woodworth. La clé de cet effort consistera à ajouter rapidement à cette liste de nouveaux points, toujours solides [et documentés].

Truth and Shadows posts :

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/11/21/new-911-panel-consensus-about-the-truth-or-the-truth-about-consensus/

http://truthandshadows.wordpress.com/2011/12/02/breaking-the-back-of-the-official-story-911-consensus-panel-cant-be-timid/

8/ Une Commission citoyenne : La démocratie directe a ses chances au travers de la « Commission citoyenne sur le 11-Septembre->http://9-11cc.org] ». L’une des initiatives les plus prometteuses du Mouvement pour la Vérité en 2011 a été celle de soumettre [la demande d’enquête] à référendum dans l’un des 26 États [américains] possédant une loi dans ce sens. Cela permettrait à des électeurs d’un Etat donné de se prononcer sur la question de savoir s’il souhaitent voir lancer une nouvelle enquête sur les événements du 11-Septembre.

Représentée et initiée par l’ex-sénateur américain Mike Gravel, la Commission cherche à aller au référendum dans un ou plusieurs États américains à l’occasion des présidentielles de 2012. Le projet s’est retrouvé au centre des débats lorsque Gravel en fit une présentation lors des auditions de Toronto en septembre.

La cible initiale du projet était le Massachusetts, mais les délais restreints et le manque de fonds pour collecter les signatures ont conduit les organisateurs à rediriger leurs efforts vers d’autres États. Sont envisagés à cette heure, l’Oregon, l’Alaska, et la Californie.

D’après le site web (9-11cc.org) : «  Parce que nos institutions fédérales sont incapables d’aborder les questions toujours en suspens sur le 11-Septembre, nous n’avons pas d’autre choix que de les contourner. Et c’est pourquoi notre campagne s’est tournée vers le processus du référendum par Etat, le seul espace public légalement constitué pour mobiliser l’opinion populaire par la méthode de la démocratie directe. »

9/ La campagne « Remember Building 7 » : La campagne qui vise à susciter une prise de conscience à propos du Bâtiment 7 du World Trade Center (WTC 7) s’amplifie. « Souvenez-vous du Bâtiment 7 » est une campagne lancée fin 2010 au moyen de spots télévisés sur les chaines locales, et est destinée à faire connaître au public new-yorkais [l’histoire de] cette tour, puisqu’une forte majorité de résidents n’en a jamais vu la moindre image. Le but du projet est [aussi] de faire circuler la campagne dans d’autres villes américaines comme Boston, Chicago, Dallas, Los Angeles, San Francisco.

En 2011, « Souvenez-vous du Bâtiment 7 » a lancé un nouveau spot télé pour demander une enquête sur ce qui est réellement arrivé à ce bâtiment. Il y a aussi eu des panneaux publicitaires à New York, et il y en aura d’autres dans les villes citées ci-dessus. La collecte de fonds pour cette campagne vise le million de dollars. A ce jour, 8% de cette somme ont été rassemblés.

Des campagnes comme celle-ci montrent au monde entier que ce combat n’est pas terminé, que ce n’est qu’un échauffement.

Il y aurait bien plus à dire sur le 11-Septembre en 2011. D’excellentes recherches ont été menées, et beaucoup d’énergie créatrice a été investie dans la recherche de nouvelles approches pour faire avancer la cause de la Vérité sur les événements du 11-Septembre.

Mais surtout, l’histoire la plus énorme qui se déroule sous nos yeux est bien celle des tragiques retombées des pseudo « attentats terroristes » de 2001. Des centaines de milliers d’innocents sont morts en Irak et en Afghanistan, et le gouvernement US prépare activement la voie à une invasion de l’Iran.

Dans le même temps, la liberté des Américains et d’autres [peuples] dans le monde est mise en pièces au nom de la sécurité. Les forces en place créent la peur au moyen d’opérations sous faux-drapeau, et elles volent ensuite à notre secours avec de nouvelles mesures sécuritaires pour garantir notre sauvegarde. Le problème, c’est que cette sauvegarde se produit aux dépens de nos libertés, autrefois considérées comme des acquis.

Par exemple, la loi d’autorisation de recours à l’armée, intitulée « National Defense Autorisation Act » est en passe de rendre légale l’arrestation et la détention de quiconque sera pointé du doigt par le gouvernement sur le sol américain, et de le maintenir en détention jusqu’à «  la fin des hostilités ». En d’autres termes, il peut être détenu à vie en contradiction directe avec la Constitution américaine. Cette érosion des libertés ne fait que s’accentuer, et nos élus ne prétendent même plus s’en soucier. Ils pensent que le pays et le monde entier ne remarquent pas ce qui se passe, ou s’en moquent.

Il n’appartient qu’à nous de leur prouver le contraire.

http://truthandshadows.wordpress.com

Craig McKee


Notes :

1- Sans compter la surprenante similitude de date et de cérémonial sur un porte-avion avec la déclaration officielle de George W. Bush 8 ans plus tôt qui annonçait lui la fin de la guerre d’Irak.

2- La procédure d’April Gallop a récemment fait l’objet de développements surprenants sur lesquels nous reviendrons. L’avocat qui la défendait a été en effet lui-même condamné à une amende pour avoir soutenu un cas de justice non fondé, et avoir fait perdre du temps et de l’argent aux différentes parties.

3- Nos délais de mise en ligne nécessitent une mise à jour de ce point. L’initiative de Mike Gravel est en effet en attente d’une résolution de conflit entre le Sénateur et les activistes sur lesquels il devait s’appuyer. En jeu : l’emploi des fonds collectés, à ce jour insuffisants pour déclencher la procédure prévue.

4- Cinq autres « points de consensus » ont été publiés début 2012, et l’ensemble du site a été traduit en français et va faire très prochainement l’objet d’une annonce de presse.


envoyé le 19 mars 2012 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
INDYBAY-redux2-3(...).jpg
PaulSimon_Ground(...).jpg

Compléments
  • Aucun compléments d

copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top