Ca chauffe à Berlin envoyé le 27/03/19 - Non locaux
EELV, réveille-toi pour les élections européennes ! envoyé le 26/03/19 - Non locaux - 3 compléments
Avis de tempêtes #15 envoyé le 20/03/19 - Non locaux

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Toulouse la Canaille envoyé le 09/03/19 - Ailleurs sur le web
Les « mecs de gauche » envoyé le 07/03/19 - Ailleurs sur le web
La « loi anti casseurs », la gauche et la question raciale envoyé le 07/03/19 - Ailleurs sur le web

1 | 2 | 3 | 4 | 5

Le FBI saisit un serveur de « European Counter Network » d’une salle d’hébergement partagée
envoyé le 01/06/18 Mots-clés  Répression / Contrôle social  Média 

Ce 18 avril 2012, les autorités fédérales des USA ont supprimé un serveur depuis une salle d’hébergement partagée par Riseup et Mayfirst/People Link (MFPL) basé à New York. Le serveur saisit était utilisé par European Counter Network (ECN), le plus ancien fournisseur indépendant de services internet en Europe qui, entre autres choses, fournissait un service de courriel anonyme, Mixmaster, qui a été visé par le FBI suite à une série de menaces d’attentat à la bombe contre l’université de Pittsburgh.

L’équipe technique assure à ses utilisateurs que ni les compte Riseup ni les données ni les codes des membres de MFPL n’ont été compromis par cette saisie. Le serveur lui-même était totalement chiffré.

Des centaines d’utilisateurs d’ECN, des listes mail et des sites sont cependant rendus inaccessibles par cette saisie, incluant des chercheurs, des artistes, des historiens, des groupes féministes, des groupe de défense des droits des homosexuels, des centre sociaux, de la documentation et des archives… Aucun d’entre eux ne sont connus comme impliqués dans ces menaces d’attaque à la bombe anonymes.

ECN est le plus ancien fournisseur d’accès indépendant en Europe. Avant des sites comme Youtube et Vimeo, ECN avait créé une plateforme appellée NGV où les gens pouvaient envoyer et partager des vidéos indépendantes de violation des droits humains.

De nos jours, ICN travaille principalement avec des mouvementrs antifascistes et antinazis partout en Europe, fournissant espace et ressources à des centres sociaux et politiques.

« La saisie du serveur n’est pas seulement une attaque contre nous, mais aussi une attaque contre tous les utilisateurs d’internet qui dépendent d’une communication anonyme », a affirmé le directeur de MFPL, Jamie McClelland. « L’absurdité de cette saisie suggère une tendance vers la punition extra-judiciaire et une tentative de supprimer toute possibilité de discours anonyme en ligne. »

Traduit à la va-vite depuis Indymedia NYC.

Plus de liens :
- Dispatch from MFPL : https://mayfirst.org/fbi-attacks-an...
- Joint Press Release : https://help.riseup.net/en/seizure-...
- Server Seizure FAQ : https://support.mayfirst.org/wiki/r...
- ECN.org : http://www.ecn.org/


envoyé le 1er juin 2018 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Compléments
  • 1er juin 2018 22:05

    ça date de 2012

  • 1er juin 2018 22:25

    ha oui, tiens... je suis tombé dessus par hasard, et ça m’a échappé.


Commentaires modérés à priori

Les compléments de cet article sont modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'aprè;s avoir été validée par un membre du collectif.

Saisissez votre compléments

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


copyleft Copyleft Indymedia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.3
Top